Aleteia
Mercredi 28 octobre |
Saint Jude
Au quotidien

Amitié, amour, travail... Comment refaire confiance après une blessure

Sad Girl

By luxorphoto | Shutterstock

Fanny Leroux - Publié le 11/01/18

La confiance est le ciment d’une relation. Qu’on la donne naturellement ou qu’on l’accorde après un certain temps, une fois trahi, il est très difficile de refaire confiance. Voici quelques astuces qui pourront vous guider sur la voie de l’acceptation et de l’indulgence.

Que cela soit en amitié, en amour ou encore au travail, nos relations sont fondées sur la confiance que l’on s’accorde mutuellement. Or parfois, avec une parole, un geste ou une action mal pensés, nous pouvons trahir ou être trahis. Que ce soit un malentendu ou quelque chose d’intentionnel et de réfléchi, le résultat est le même : cela provoque une blessure pour la personne trahie, une brèche dans la relation voire une rupture.

Après une telle déception, vous pouvez être attristé, mais surtout ne plus vous sentir capable de refaire confiance, que cela soit en la personne qui vous a blessé ou en n’importe qui d’autre. Quelques astuces pourraient cependant vous accompagner dans le cheminement qui vous permettra de refaire confiance un jour. Effectivement, la confiance détermine toutes les relations et il est très important de réussir à l’accorder à nouveau. De plus, comment avoir confiance en soi-même si on n’arrive même plus à faire confiance aux autres ? Ce sont autant de raisons de travailler sur nos capacités à rebondir après une blessure.

Pas de réaction hâtive

Pour commencer, il se pourrait que sous le coup de la colère ou de la déception qui vous saisissent inévitablement, vous ayez des paroles ou actions malveillantes. Veillez à ne pas réagir précipitamment, sans avoir pris suffisamment le temps de comprendre ce qui se passe réellement. Cela vous évitera de dire ou faire quelque chose que vous pourriez regretter ensuite. Les décisions les plus justes sont prises avec un temps de réflexion et de recul, que vous n’avez pas instantanément.

Accepter la douleur

Les faits sont là, votre ami, conjoint, collègue… vous a blessé en trahissant votre confiance. Votre souffrance est tout à fait légitime et vous avez le droit de l’exprimer. Si vous devez pleurer, faites-le. Laissez-vous du temps afin d’accuser le coup. Gardez confiance en Dieu, car comme il est énoncé dans le livre des Proverbes 14, 32 : « Le méchant est terrassé par sa malice ; dans la mort même, le juste garde confiance. »


FEMME QUI PLEURE

Lire aussi :
Et si on pleurait un « bon coup » pour aller mieux ?

Prendre du recul et se montrer indulgent

Comme expliqué précédemment, il est capital de prendre un temps de recul afin d’analyser la situation et les sentiments ressentis. Faites en sorte de vous expliquer avec la personne qui vous a blessé. Même sans tomber sur un terrain d’entente, il est important que les deux parties aient pu s’exprimer. Ensuite, gardez du temps pour vous : des moments où vous accueillerez la douleur, mais aussi où vous prendrez soin de vous.

Vous pourrez ainsi avec le temps, faire preuve de bienveillance et peut-être d’indulgence en analysant la relation. Qu’en reste-t-il ? Voulez-vous y sauver quelque chose ? Auriez-vous pu voir la trahison venir ? Était-ce surprenant de sa part ? Vous pourrez ainsi faire le bilan, éventuellement comprendre ce que l’autre a pu ressentir aussi, et ce qui l’a poussé à faire ça. Bien entendu, cela ne l’excusera pas forcément, mais vous aidera à vous faire une raison en vue de tourner la page.


FEMMES S'ENLAÇANT

Lire aussi :
Vous avez du mal à pardonner ? Voici comment apaiser les rancœurs…

Ne pas s’isoler

Dans tous les cas, ne cherchez pas à rester seul et à perdre confiance en chaque personne. Suite à votre blessure, certains proches vont vouloir vous soutenir et vous apporter de l’affection. Ne les repoussez pas sous prétexte de vous méfier de tout le monde, sachez faire la part des choses. De plus, la compagnie des autres vous permettra d’exprimer vos douleurs, doutes, craintes et de recevoir leur amour vous permettra de garder la foi. Vous saurez ainsi vous-mêmes rester une personne digne de confiance, en gardant en tête justement l’exemple de ce que vous ne voudriez pas reproduire.


FEMME ASSISE SEULE SUR UN BANC

Lire aussi :
Ne laissez pas la solitude détruire votre vie…

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
confiance
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Camille Dalmas
Derrière la phrase du Pape sur les homosexuel...
Mathilde de Robien
Franz et Franziska Jägerstätter, un couple un...
Marzena Devoud
Le rituel matinal du pape François avant de s...
statue de femme les yeux bandés
Mgr Benoist de Sinety
Dans nos aveuglements, le diable montre son v...
belle mère et belle fille
Jeanne Larghero
S’embrouiller avec sa belle-mère en trois leç...
dessin caricature
Guillaume de Prémare
Terrorisme islamique : l’impasse du droit au ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement