Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 05 mars |
Sainte Olive
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Laïcité : tollé après les propos de la ministre de l’Enseignement supérieur

FREDERIQUE VIDAL

CITIZENSIDE - Franck CHAPOLARD - Citizenside - CrowdSpark

Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur.

La rédaction d'Aleteia - publié le 08/01/18

Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, a affirmé lors de son passage sur France 3 que les convictions religieuses devaient rester « dans la sphère privée ». Des propos qui ont provoqué de vives réactions sur les réseaux sociaux.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

C’est un rétropédalage en règle qu’a offert Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, ce dimanche 7 janvier. Invitée sur France 3 à s’exprimer sur la radicalisation de la laïcité, elle a indiqué que les convictions religieuses devaient rester « uniquement » dans « la sphère privée ». « La laïcité, c’est pas “je mets en avant ou j’oppose telle religion et telle religion”. La laïcité, c’est la liberté de conscience, c’est mettre dans la sphère privée, et uniquement la sphère privée, les convictions philosophiques, religieuses, etc., des individus. Pour garantir que ces convictions, ils puissent continuer à les avoir, mais elles n’ont pas à rentrer dans la sphère publique », a-t-elle précisé.

Des propos qui ont largement fait réagir.

https://twitter.com/LoicLeClerc33/status/950044357150855169

Face à ce déferlement de réactions, la ministre est finalement revenue sur ses propos en ces termes : « Ayons des échanges sereins sur ces questions ». « La laïcité, c’est la liberté de croire ou de ne pas croire et de l’exprimer dans le respect de l’ordre public ».

Mais que dit exactement la loi sur la laïcité ? Dans la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789, intégrée au préambule de la Constitution du 4 octobre 1958, l’article 10 précise que : « Nul de doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble par l’ordre public établi par la loi. »




Lire aussi :
Ce qu’Emmanuel Macron a dit lors de ses vœux aux autorités religieuses

Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement