Aleteia

Trois prières pour garder un cœur reconnaissant

Ümit Bulut/Unsplash | CC0
Partager
Commenter

Même une prière toute courte peut faire la différence.

Dans notre faiblesse humaine, nous avons souvent tendance à oublier que tout nous vient de Dieu, que toutes les grâces que nous recevons nous viennent de son amour et de sa miséricorde infinis.

Même après avoir reçu la communion, nous omettons tout cela. Trop souvent, nous prenons l’hostie sans réfléchir, distraits par les gens qui nous entourent, sans avoir véritablement conscience du prix que Jésus a payé pour un tel don.

Afin de développer notre sens de la gratitude non seulement pour le don de l’Eucharistie mais aussi pour toutes les autres grâces reçues, nous pouvons dire une courte prière en rentrant de la messe ou bien juste après avoir communié. C’est un moyen de nous rappeler que nous devons tout à Dieu, de nous remémorer toutes les grâces qu’Il nous donne ainsi que l’immensité de son amour pour nous, et d’y répondre par une action de grâce.

Voici trois belles prières pour dire notre gratitude et rendre à Dieu tout ce qu’Il nous a donné :

Prière d’offrande

Ô Jésus, reçois ma pauvre offrande,
Jésus, tu t’es donné à moi, laisse-moi maintenant me donner à toi
Je te donne mon corps, qu’il puisse être chaste et pur
Je te donne mon âme, qu’elle puisse être libérée du péché,
Je te donne mon cœur, qu’il puisse toujours t’aimer
Je te donne chacun de mes souffles, et plus particulièrement le dernier
Je me donne à toi dans la vie et dans la mort
Que je sois à Toi pour l’éternité.

Prière de saint Ignace de Loyola

Prends, Seigneur, et reçois toute ma liberté, ma mémoire, mon intelligence et toute ma volonté, tout ce que j’ai et tout ce que je possède, Tu me l’as donné ; à toi, Seigneur, je le rends. Tout est à toi, disposes-en selon ton entière volonté. Donne-moi ton amour et ta grâce. C’est assez pour moi.

Prière de saint Bonaventure

Transpercez, ô très doux Seigneur Jésus, la moelle et l’intime de mon âme de la très suave et très salutaire blessure de votre amour, de la vraie, sereine, apostolique et très sainte charité, afin que mon âme ne languisse et ne s’écoule jamais qu’en votre seul amour et dans le désir de vous posséder et qu’elle désire mourir pour être avec vous. Donnez à mon âme d’avoir faim de vous chaque jour. Que mon cœur ait faim et se nourrisse toujours de vous, que l’intime de mon âme soit toujours rempli de la douceur de votre saveur ; que toujours elle ait soif de vous, source de vie, source de sagesse et de science, source d’éternelle lumière, en sorte que vous seul soyez toujours mon espérance, toute ma confiance, ma richesse, ma paix en qui soient fixés, affermis, et pour toujours immuablement enracinés mon âme et mon cœur. Ainsi soit-il.

Partager
Commenter
Tags:
prière
Top 10 d’Aleteia
  1. Les plus lus
    |
    Les plus partagés
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]