Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 18 octobre |
Saint Luc
Aleteia logo
home iconFor Her
line break icon

Que pensent nos enfants de la vieillesse ?

Grandmother with grand children

By FamVeld | Shutterstock

Fanny Leroux - Publié le 05/01/18

On pourrait croire que la vieillesse ne préoccupe pas spécialement nos enfants. Ils ont pourtant des avis prononcés et variés sur le sujet. Une étude a même démontré que nos jeunes appréhendent le vieillissement différemment selon le type de relation qu’ils entretiennent avec leurs grands-parents.

Que pensent nos enfants du fait de vieillir ? Cela leur fait-il peur ? Voient-ils cela d’un bon œil ? Des chercheurs de l’université de Liège se sont penchés sur la question, en analysant les opinions d’un groupe de jeunes de différents âges mais également les facteurs qui pouvaient  influencer leurs avis. Quatre en sont ressortis : entre autres, la qualité des relations que les enfants entretiennent avec leurs grands-parents, qui serait déterminante. Une bonne raison d’encourager les contacts entre les deux générations et l’implication des grands-parents dans la vie des enfants. Au-delà de l’empathie que cela aiderait à développer chez les jeunes envers leurs aînés en général, ces relations leur permettraient également de mieux appréhender la vieillesse et ses enjeux.

Les conditions de l’étude

C’est en Belgique, à l’université de Liège plus précisément, qu’a été dirigée cette étude par Stéphane Adam, professeur en psychologie et directeur de l’unité de psychologie de la sénescence à l’Uliège, ainsi que sa collègue Allison Flamion, doctorante dans cette même unité. L’enquête a été menée au sein d’un groupe de 1151 enfants, de 7 à 16 ans. L’idée était de savoir ce que pensent les plus jeunes concernant le vieillissement et les personnes âgées.

Les résultats ont été publiés dans la revue Américaine Child Development de la Society for research in child development. Ils démontrent que les opinions varient en général selon quatre facteurs.

Les relations avec les grands-parents sont déterminantes

Tout d’abord, le sexe de l’enfant jouerait un rôle : en effet, les filles auraient tendance à voir la vieillesse plus positivement que les garçons.

Ensuite, il semblerait que selon leur âge, les jeunes voient leur opinion évoluer. Ainsi, les plus jeunes (7-8 ans) et les plus âgés (15-16 ans) auraient plus de préjugés sur les personnes âgées et le fait de vieillir que les autres (entre 10 et 12 ans).

Troisièmement, un facteur qui peut sembler un peu logique : l’état de santé des grands-parents. Effectivement, les enfants dont les aînés sont en bonne santé semblent avoir une opinion plus positive sur la vieillesse.

Pour finir, la qualité de la relation entretenue avec les grands parents est le facteur le plus déterminant sur l’avis qu’ont les enfants de la vieillesse. Il s’agit bien de la qualité des contacts et non de la quantité, qui permettrait aux petits de mieux ressentir de l’empathie pour les personnes âgées et de réduire les craintes et préjugés face à la vieillesse. De plus, a déjà été prouvé par ailleurs le bénéfice pour les anciens d’avoir des échanges avec des jeunes.

Il est donc important, pour le grand-parent comme pour l’enfant, de préserver et d’entretenir des relations de qualité, même si elles ne sont pas aussi régulières qu’on le souhaiterait, afin de développer les aptitudes à l’empathie chez nos petits tout en atténuant leurs éventuelles craintes du vieillissement.

 Des pistes à poursuivre

Suite à ces recherches, les professionnels souhaiteraient maintenant étudier des nouvelles questions : qu’est-ce qui caractérise une relation de qualité et quels sont les effets sur les enfants de s’occuper ou de vivre avec leurs grands-parents ? Encore beaucoup de questionnements sur un sujet qui nous concerne tous : la vieillesse. Comme le souligne Allison Flamion : «  Mieux considérer nos vieux, c’est mieux vieillir nous-mêmes ».


MERE ET SA FILLE

Lire aussi :
Vieillesse : comment accompagner nos parents âgés ?

Tags:
Enfants
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Mathilde de Robien
Sept idées reçues sur la chasteté
2
Mathilde de Robien
Les questions à se poser pour savoir si on aime vraiment
3
Frankie & Royce wedding
Lauriane Vofo Kana
77 ans après, elle renouvelle ses vœux de mariage… avec une robe ...
4
Agnès Pinard Legry
Le miracle qui va faire de Jean Paul Ier un bienheureux
5
Bracelet Marie-Antoinette
Marzena Devoud
L’émouvante histoire du bracelet de Marie-Antoinette
6
Pope Francis - speech
I.Media
Le pape François plaide pour l’inculturation de l’Évangile
7
Mathilde de Robien
La pyramide de la patience ou les étapes de la relation amoureuse
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement