Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aidez-nous à garder la lumière allumée.
ENGAGEZ-VOUS
Aleteia

Pep Guardiola : « La chose la plus importante dans la vie, c’est la famille »

Pep Guardiola and David Silva
CARLO HERMANN / AFP
Pep Guardiola et David SIlva
Partager

Pep Guardiola, entraîneur de Manchester City, a encouragé l'un des joueurs les plus importants de son dispositif, David Silva, à laisser de côté le football pendant un moment afin qu'il s'occupe de son fils né prématurément.

La vie d’une personne est plus importante qu’une partie de football. L’auteur de cette belle leçon de vie ? L’un des meilleurs entraîneurs du monde, Pep Guardiola. L’un de ses protégés à Manchester City — l’équipe qui occupe actuellement la première place du championnat anglais —, le milieu de terrain espagnol, David Silva, vient de devenir père de Mateo, né prématurément, qui se débat actuellement entre la vie et la mort.

L’annonce de Pep

Dès qu’il a appris la nouvelle, Pep Guardiola a fait part le 2 janvier en conférence de presse d’une décisions radicale : « David Silva ne jouera plus pour un temps indéterminé à cause de problèmes personnels. Je ne sais pas quand il reviendra. La vie personnelle est plus importante que toute autre chose ». À aucun moment, il n’est entré dans les détails de la vie privée du joueur et de l’épreuve qu’il traversait.

Le tweet de Silva

Le lendemain, dans un tweet qui laisse entrevoir toute la douleur d’un homme tiraillé entre la joie d’être père et l’impuissance face à l’état de santé de son fils, le joueur a expliqué les vraies raisons de son départ :

« J’aimerais tous vous remercier pour les messages d’amour et d’affection reçus ces dernières semaines, particulièrement mes coéquipiers, mon entraîneur et tous ceux du club qui ont compris ma situation. Je voulais aussi partager avec vous la naissance de mon fils Mateo, qui est né bien avant le terme prévu et qui se bat jour après jour avec l’aide de l’équipe médicale. »

D’abord la famille, le reste ensuite

En 2012, Pep Guardiola avait décidé de se retirer un an du monde du football, alors qu’il était au sommet de sa carrière professionnelle, pour consacrer tout son temps à sa femme et ses fils. Ce n’est donc probablement pas un hasard si ce mardi 2 janvier, après la victoire 3-1 de Manchester City face à Watford, il a déclaré, pressé par les journalistes qui cherchaient à comprendre ce qui se cachait derrière les dernières absences de Silva, ces simples mais belles paroles : « Que David sache que la chose la plus importante dans la vie, c’est la famille ». Si David Silva a pu jouer la dernière rencontre de Manchester City après des absences répétées en décembre, il n’est pas à l’abri de devoir manquer les prochains matchs.

« Nous sommes très heureux que David Silva soit de retour parmi nous. C’est un joueur essentiel. Il veut rester mais la famille est la chose la plus importante dans la vie. »

Le souvenir du petit Bradley

Si en Angleterre l’histoire du petit Mateo reçoit en ce moment un écho médiatique énorme — les grands sportifs qui lui ont déjà exprimé publiquement leur soutien ne se comptent plus — ce n’est pas seulement parce que David Silva est David Silva, vainqueur d’un Mondial de football et de deux Euros avec l’Espagne, mais aussi parce que le souvenir du jeune Bradley est encore dans toutes les têtes. Ce garçonnet, supporter de Sunderland, est mort en juillet dernier à cause d’un neuroblastome. Il avait 6 ans. Son histoire et son amitié avec Jermaine Defoe, qui est resté à ses côtés jusqu’à la fin, a ému l’Angleterre et le monde entier.

Tags:
football
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]

Des millions de lecteurs à travers le monde - dont plusieurs milliers de chrétiens du Moyen-Orient - comptent sur Aleteia pour s'informer, trouver de l'inspiration et des encouragements. Soutenez cette édition par vos dons.