Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Les vestiges de la vie de sainte Geneviève à Paris

© Wikimedia
Sarcophage de sainte Geneviève conservé à l'église Saint-Etienne-du-Mont à Paris.
Partager

Née à Nanterre au Ve siècle et devenue patronne de la ville de Paris, sainte Geneviève a marqué l'histoire de la capitale par son héroïsme. Retour sur les vestiges qui témoignent de sa vie.

Sainte Geneviève, née à Nanterre vers 420, est remarquée à l’âge de 7 ans par l’évêque Germain d’Auxerre, particulièrement touché par sa grande piété, qui la consacre à Dieu. Souvent considérée par la légende comme une simple bergère, elle a cependant grandi dans une famille aisée qui appartenait à l’aristocratie gallo-romaine et qui disposait de vastes domaines autour de Paris. À l’âge de 15 ans, elle décide d’entrer dans le groupe des « vierges consacrées » constituées de femmes qui vouent leurs existences à Dieu dans le célibat tout en vivant « dans le monde ».

Protectrice de la ville de Paris

Elle devient célèbre au fil de l’Histoire pour avoir sauvé la ville de Paris de la destruction. En 451, alors que les Huns, redoutables guerriers menés par Attila, progressent vers Paris, la population, cédant à la peur, décide de fuir avec tout leurs biens. À tout juste 27 ans, Geneviève tente de convaincre les hommes de rester : « Votre ville sera conservée, leur dit-elle, tandis que celle où vous voulez vous retirer sera pillée ou saccagée. Ayez confiance en Dieu, implorez son secours, et ne trahissez point par votre fuite la cause du ciel et de la patrie ». Méfiant vis-à-vis du mysticisme de Geneviève, le peuple parisien ne veut pas se rallier à sa cause. Et pourtant, la prophétie de la sainte se réalise : après avoir pillé les villes de Metz et de Reims, Attila et ses troupes contournent Paris et descendent vers Orléans pour remonter ensuite vers Châlons-sur-Marne. Suite à cette victoire, Geneviève est proclamée par les Parisiens defensor civitatis chargée de la protection de la cité.

Reconnue désormais comme la patronne de la ville de Paris, sainte Geneviève est également la patronne des gendarmes. « Sainte Geneviève est un modèle d’engagement, de sécurité, de justice, un modèle magnifique pour la gendarmerie d’aujourd’hui comme de toujours », avait déclaré en novembre dernier Mgr Antoine de Romanet, évêque aux armées dans une interview à Ouest-France.

Culte de ses reliques

Au Moyen Âge et jusqu’à la Révolution, ses reliques font l’objet de grandes processions. Solennelles et hautement codifiées, elles avaient vocation à protéger Paris de périls imminents ou à combattre les fléaux qui frappaient la population parisienne. Le port de la châsse devint, au XVIe siècle, le privilège de la Confrérie des Porteurs de la châsse accueillant les membres éminents des grandes corporations de la ville. Aujourd’hui, cette Confrérie existe toujours symboliquement.

La ville de Paris conserve encore quelques vestiges témoignant de l’histoire de sainte Geneviève.

Cliquez sur la première photo pour les découvrir :

Tags:
paris
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]