Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le lien mère-fille est plus fort que les autres, selon la science

Mother and daughter
By Martin Novak | Shutterstock
Partager

De tous les liens familiaux, une étude américaine a démontré que celui mère-fille serait le plus puissant de tous. Explications sur les résultats d’une recherche qui visait à démontrer tout autre chose...

Dans les bases de la psychologie de l’adulte et de l’enfant, on étudie en priorité les relations de chaque individu avec sa famille. Des chercheurs américains ont décidé de se pencher sur la question, en analysant tour à tour chacun des liens. Le but de cette étude, relayée par le Journal de Neuroscience, était de démontrer pourquoi et comment certaines pathologies étaient transmises au sein de la famille. Il en est ressorti que la transmission se faisait tout particulièrement entre mère et fille, prouvant la puissance du lien qui les unit. Une relation qui pourrait expliquer beaucoup de choses.

Détails de l’étude sur les liens familiaux

Les chercheurs californiens ont au préalable sélectionné 35 familles en bonne santé : pas de troubles neurologiques ou psychiatriques, pas d’historique d’utilisation de médicaments forts ou de drogues, pas de contre-indications pour une imagerie à résonance magnétique (IRM). C’est en effet grâce à cet examen, passé par chacun des participants, qu’une « carte » du cerveau a été créée.

En analysant les différentes zones réactives, ainsi qu’en passant des tests comportementaux, des résultats ont ainsi pu être révélateurs. Les analyses ont porté tant sur les relations père-fille, père-fils que mère-fils et mère-fille, en quantité quasiment équivalente. Le but de l’étude était surtout de comprendre pourquoi et comment la dépression et les troubles de l’humeur semblaient se passer au sein des familles, particulièrement de mère en fille.

Des résultats intéressants

La recherche en est venue à ce constat : les mères et les filles ont une anatomie identique au niveau de la partie du cerveau qui gouverne les émotions. Cette ressemblance se retrouve bien entendu également entre mère et fils, père et fille, père et fils. Elle est cependant bien plus significative entre mères et filles. De ce fait, la transmission du schéma émotionnel sera très forte entre elles, au point de ressentir les choses de la même façon et d’être également sujette aux mêmes pathologies.

Une compréhension mutuelle renforcée

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe ainsi une personne sur terre qui serait apte à vous comprendre parfaitement. Cette similitude dans les matières grises entre mère et fille favorise une compréhension mutuelle. Les mères sont plus aptes à identifier et saisir les émotions de leurs filles et vice versa. C’est parfois pour ceci également que les relations mères-filles ne sont pas toujours évidentes, car elles sont trop proches sur le plan émotionnel.

Bien entendu, cette recherche laisse maintenant place à plein de possibilités pour de nouvelles investigations, prenant en compte éventuellement des personnes ayant des pathologies diverses ; sur un plus grand échantillon de familles… En attendant, cela peut expliquer pourquoi même adultes, nos mères peuvent rester des personnes de choix pour nos confidences.

Tags:
famille
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Pour que la lumière continue à briller dans l'obscurité

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à fournir des articles qui enrichissent, inspirent et informent votre vie catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.