Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 21 février |
Saint Pierre Damien
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

RDC : opposé à Kabila, un prêtre entendu par la justice pour « tapages nocturnes »

Notre Dame De Kinshasa

JOHN WESSELS / AFP

Cathédrale Notre-Dame de Kinshasa.

La rédaction d'Aleteia - publié le 29/12/17

Le père Vincent Tshomba, curé d’une paroisse à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo (RDC), a été entendu par la justice le 27 décembre pour "tapage nocturne". Il avait demandé à l’ensemble des prêtres de la ville de sonner les cloches de leurs églises pendant 15 minutes chaque jeudi, à 21h. L’objectif : encourager le départ de Joseph Kabila, actuel président de la RDC.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour que Aleteia reste gratuit et faire rayonner l’espérance qui est en vous,
Faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec réduction fiscale)

« Les cloches et les canons sont les deux grandes voix des hommes : elles luttent avec le tonnerre, cette grande voix de la nature », avait écrit avec justesse Jean d’Ormesson. Si les seconds s’entendent surtout en temps de guerre, les premières rythment le quotidien des hommes depuis des siècles. Un quotidien fait de joie, de tristesse… et d’appels.

Début décembre, l’abbé Vincent Tshomba, curé de la paroisse Saint-Joseph à Kinshasa (République démocratique du Congo), a ainsi appelé l’ensemble des prêtres de la ville à faire retentir les cloches de leurs églises chaque jeudi à 21 heures, pendant 15 minutes. La majorité des paroisses de la capitale ont suivi le mouvement ces quinze derniers jours.


Le 3 avril 2017 sur le boulevard Lumumba à Kinshasa (RDC) pendant la grève générale organisée par l'opposition. © AFP PHOTO / JUNIOR D.KANNAH

Lire aussi :
République démocratique du Congo : L’Église catholique se retire des négociations

Ce mouvement, baptisé « Opération cloches », vise à encourager une application de l’Accord de la Saint-Sylvestre, c’est-à-dire le départ de Joseph Kabila, actuel président de la RDC. Cet accord, signé le 31 décembre 2016 entre le pouvoir et l’opposition et sous l’égide de l’Église catholique, prévoyait la tenue d’une élection présidentielle d’ici la fin 2017.




Lire aussi :
Le pape François appelle les catholiques à prier pour le Congo

Visé par une plainte de l’Union nationale des nationalistes (Unana) pour « tapages nocturnes », le père Vincent Tshomba a été entendu par la justice mercredi 27 décembre. Pour l’Unana, petit parti réputé proche de la majorité présidentielle, cette « opération cloches » aurait même causé une crise cardiaque à l’un des cadres du parti. Le parquet prévoit une confrontation entre les parties ce vendredi. Une marche organisée par des laïcs catholiques « pour libérer l’avenir du Congo » doit avoir lieu ce dimanche 31 décembre.

Tags:
RDC
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement