Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Réunions de famille : trois conseils pour gérer les conflits familiaux

FOOD
Rawpixel.com - Shutterstock
Partager

Pour éviter un drame familial, surtout autour de la période de Noël, voici les conseils utiles d’un psychologue pour maintenir la paix.

Noël et le réveillon du Nouvel An sont des occasions pour réunir toute la famille. Parents, enfants, frères et sœurs, oncles et tantes, grands-parents, cousins… L’ambiance est à la fête, mais aussi aux émotions exacerbées. Alors, gare aux faux pas… Car qui dit que la petite blague ou une vieille fâcheuse habitude ne pourrait pas mettre le feu aux poudres et gâcher les réjouissances ?

Si les vacances se révèlent donc stressantes pour beaucoup, la faute aux tensions familiales qui peuvent refaire surface à cette période de l’année, voici les précieux conseils de Nicholas Joyce, psychologue, pour nous aider à gérer nos émotions pendant les fêtes.

L’acceptation de sa famille comme elle est

Le psychologue Nicholas Joyce nous met en garde contre le « rejet de la réalité », mentalité qui nous impose de refuser d’accepter une situation telle qu’elle est, et de dépenser beaucoup trop d’énergie à essayer de changer les choses. Le proverbe dit qu’on ne choisit pas sa famille. Et c’est vrai ! Alors, plutôt qu’espérer qu’elle se remette en cause, il est beaucoup plus utile de la considérer comme elle est, et de composer avec.

Apprendre à laisser tomber

Si vous ne pouvez pas faire face à une situation familiale stressante, lâchez prise ! Quand quelque chose nous irrite, on peut affronter la situation ou laisser couler. S’il est forcément utile et efficace de communiquer avec l’autre sur ce que l’on ressent, pour régler un conflit, parfois, on peut aussi considérer que ça n’en vaut pas la peine, et qu’on peut empêcher ses sentiments de verser dans le ressentiment. Laisser tomber, parfois, c’est vraiment la meilleure solution !

Lire aussi : Les vacances de Noël, la période idéale pour profiter de sa famille

Planifier à l’avance

On peut parfois anticiper les problèmes qui ne manqueront pas de surgir quand on passe du temps avec sa famille. Si c’est le cas, prenez le temps de réfléchir cinq minutes à la façon dont vous pouvez gérer les choses. Faites un plan d’action, cela vous évitera toujours d’être pris au dépourvu, et de réagir avec tact et diplomatie !

Si lez conflits familiaux sont légion, rien ne nous oblige à nous résigner à les subir. Lorsqu’on prend le contrôle sur ses choix et ses émotions, il devient plus facile de faire le maximum pour passer une saison de fêtes saine et heureuse. Et nul doute que cela sera bénéfique pour appréhender sereinement la nouvelle année !

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]