Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Pakistan : une ministre au chevet de la communauté chrétienne ?

Marriyum Aurangzeb
Muhammad Reza / Anadolu Agency
Marriyum Aurangzeb, ministre pakistanaise de l’Information et de la Radiodiffusion.
Partager

Marriyum Aurangzeb, ministre pakistanaise de l’Information et de la Radiodiffusion, a qualifié de « citoyens admirables » les membres de la communauté chrétienne de son pays. Elle a également déclaré que l’amour et le respect du Christ faisaient partie des préceptes fondamentaux de la foi islamique.

Le Pakistan, pays à 95 % musulman, compte une minorité chrétienne d’environ 4 millions de personnes. Cibles d’attentats et de persécutions, les Pakistanais chrétiens doivent composer avec les lois anti-blasphèmes, véritable épée de Damoclès au-dessus de leur tête, pour survivre. « On estime qu’au moins 700 chrétiennes sont kidnappées chaque année et forcées à se marier à des musulmans. Les chrétiens sont obligés d’exercer les métiers les plus ingrats de la société, beaucoup se voient refuser des soins à l’hôpital en raison de leur foi chrétienne. Les enfants sont marginalisés dès leur plus jeune âge », détaille l’ONG « Portes Ouvertes ».

Des citoyens « admirables »

Mais à l’occasion de Noël, Marriyum Aurangzeb, ministre pakistanaise de l’Information et de la Radiodiffusion, a tenu à saluer le rôle des chrétiens au Pakistan, rapporte Pakistan Today. Les qualifiant de « citoyens admirables », elle a appelé les musulmans à respecter les autres religions ainsi que leurs pratiques. En parallèle, Marriyum Aurangzeb a affirmé que l’amour et le respect de Christ faisaient partie des préceptes fondamentaux de la foi islamique, que l’attachement au Christ devait trouver sa place dans la foi de chaque musulman et, par conséquent, qu’il est crucial de développer une relation de respect avec la communauté chrétienne.

En fonction depuis août 2017, Marriyum Aurangzeb est également membre de la Ligue musulmane pakistanaise. Dans son discours, elle a affirmé que le gouvernement croyait fermement en la participation de la communauté chrétienne dans le processus de prise de décision pour le développement du pays.

Rendant hommage aux chrétiens tués ce 17 décembre à Quetta, la capitale du Baloutchistan, et aux sacrifices innombrables essuyés par la communauté chrétienne dans la guerre contre le terrorisme, la ministre a enfin appelé au renforcement de la solidarité nationale.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]