Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le Nigeria, pays où le plus de missionnaires ont été tués en 2017

Church Bomb attacks in Nigeria
STRINGER / ANADOLU AGENCY / AFP
Partager

L’agence des Œuvres pontificales missionnaires (OPM) Fides a publié son rapport 2017 sur les missionnaires tués au cours des douze derniers mois.

Sur les 23 missionnaires tués dans le monde au cours de l’année 2017, dix l’ont été en Afrique, dont la moitié au Nigeria. Parmi eux le père Cyriacus Onunkwo, enlevé et tué le 1er septembre dernier dans l’État d’Imo au sud du pays. Ces dernières années, les enlèvements de prêtres et religieux ont considérablement augmenté dans cette région du Nigeria, indique le rapport de Fides.

Le phénomène a pris une telle ampleur que la Conférence épiscopale Nigériane a « interdit le paiement de toute rançon pour des prêtres ». Depuis deux ans, un autre prêtre enlevé le 7 septembre 2015, le père Gabriel Oyaka, ne donne plus signe de vie. Sur les 23 missionnaires tués dans le monde au cours de l’année 2017, dix l’ont été en Afrique, dont la moitié au Nigéria. Parmi eux le père Cyriacus Onunkwo, enlevé et tué le 1er septembre dernier dans l’État d’Imo au sud du pays.

Le Mexique, le pays au plus haut taux de prêtres tués

L’Afrique est cependant le second continent en nombre de martyrs, après l’Amérique où 11 missionnaires ont trouvé la mort. Quatre d’entre eux, exclusivement des prêtres, ont été tués au Mexique. Le Mexique est le pays avec le plus grand nombre de prêtres tués au monde. La violence contre les clercs a augmenté ces dernières années « sans action concrète pour l’arrêter », indique le document citant le père Omar Sotelo, directeur du Centre catholique multimédia du Mexique. Une situation qui s’explique selon lui par « l’exposition permanente » de la population et des prêtres en particulier à la criminalité.

En 2017, un catéchiste laïc et un prêtre ont aussi été abattus aux Philippines, portant à 424 le nombre d’opérateurs pastoraux tués dans le monde depuis 2000. Un nombre en baisse puisque 604 missionnaires avaient été assassinés entre 1990 et 2000.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]