Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 05 décembre |
Saint Gérald
home iconActualités
line break icon

« Sortir du cycle de l’urgence » : le Secours catholique lance son agence immobilière sociale

Le collectif des associations unies s'installe sur le pont des arts pour dénoncer la politique du logement des personnes sans abri et mal logées, à Paris, le 5 novembre 2010.

Agnès Pinard Legry - Publié le 27/12/17

Le Secours catholique va lancer sa première "agence immobilière sociale" fin 2018 en Île-de-France. Fanny Plançon, responsable du projet au sein de l’association, décrypte les enjeux pour Aleteia.

La France compte près de 4 millions de personnes « mal logées » et plus de 12 millions en situation de fragilité par rapport au logement, d’après le rapport annuel de la Fondation Abbé-Pierre. En parallèle, en janvier 2017, le parc immobilier français comptait 2,7 millions de logements vides, d’après une étude de l’Insee. Face à cette situation, le Secours catholique a décidé de lancer la première agence immobilière sociale. « Notre projet est né du constat des équipes du Secours catholique en Île-de-France où la situation est particulièrement alarmante, commence Fanny Plançon, la responsable du projet. Il n’y a pas de solution pertinente et durable pour les personnes mal logées ce qui provoque, tant pour elles que pour nos bénévoles, un sentiment d’impuissance ». « Ils sont ballotés d’un logement d’urgence à une chambre d’hôtel en passant par des abris de fortune sur le trottoir ou dans le métro…, détaille la jeune femme. La situation est intenable ».




Lire aussi :
Logement : l’hébergement des sans-abri à l’hôtel doit devenir « exceptionnel »

L’agence devrait ouvrir dans Paris intra-muros fin 2018 et vise, d’ici quatre ans, 200 logements en Île-de-France. « Le choix de la localisation géographique a été assez logique : Paris est une zone tendue pour le logement et une étape importante dans la route migratoire », souligne Fanny Plançon. Concrètement, l’agence va faire le lien entre les propriétaires de logements vacants et les personnes dans le besoin.




Lire aussi :
Paris : 34 associations interpellent le gouvernement sur le mal-logement

Si le Secours catholique mise sur le principe de solidarité, l’enjeu pour l’association est désormais de convaincre des propriétaires. Pour les rassurer, le Secours catholique compte mettre en place des mesures (en partenariat avec Caritas habitat) pour qu’en cas de défaillance de paiement de la part du locataire, le propriétaire touche quand même son loyer. « Nous allons demander aux propriétaires de modérer les loyers mais, en contrepartie, ils sont assurés de toucher leur loyer à la fin du mois », indique la responsable. En cas de succès, le Secours catholique espère que d’autres acteurs, associations et collectivités, se saisissent de cette initiative.


SECOURS CATHOLIQUE

Lire aussi :
Le Secours catholique tord le cou aux préjugés sur la pauvreté

« En tenant compte des allers-retours entre les dispositifs d’hébergement d’urgence et les hospitalisations, une personne dans la rue coûte 20 000 euros par an à l’État, insiste Fanny Plançon. D’après nos estimations, un logement pour cette même personne coûterait 7 000 euros par an. L’État doit prendre ses responsabilités et accepter de mettre en place une vraie stratégie de logement ».

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
saint sulpice messe
Agnès Pinard Legry
Une nouvelle jauge "contraignante" mais "appl...
WEB2-GENERAL-PIERRE DE VILLIERS-AFP-000_Z52AV.jpg
Agnès Pinard Legry
Général de Villiers : "Il faut être absorbeur...
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
La rédaction d'Aleteia
Benoît XVI : "Le Seigneur m’a retiré la parol...
EMMANUEL MACRON
Henri Quantin
Les catholiques sont des "citoyens exemplaire...
groupe de louange
La rédaction d'Aleteia
Humour : et vous, "parlez-vous le catholique"...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement