Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Saint Jean l’évangéliste : fêtons le bien-aimé

SAINT JEAN
© Google Cultural Institute / Wikimedia
"Saint Jean L'Évangéliste" (détail), El Greco, 1610-1614.
Partager

En l'honneur de la fête de saint Jean, le 27 décembre, hommage tout en poésie au "disciple que Jésus aimait".

Aujourd’hui c’est la fête
De Jean l’évangéliste ;
Fêtons la voie parfaite
D’un amoureux du Christ !

Fêtons le bien-aimé
Qui a connu l’Amour,
Qui l’a si bien rimé
Pour nous, avec « toujours ».

Fêtons ce grand témoin
De la bonne Parole,
Qui nous entraîne loin
Par un flot de symboles,

Qui nous fait un voyage
Sur l’aile de son aigle
Au-delà de nos âges,
Vers la nouvelle Règle ;

Qui va nous rapporter
Des fruits à profusion ;
Et puis nous transporter
Par d’immenses visions.

Visitons le passé
De l’apôtre à Patmos ;
Lui qui nous a laissé
De si splendides mots ;

Des mots pleins d’Avenir,
De signes de Victoire
Où le Mal va finir
Écrasé par la Gloire

De l’Agneau ! Qui enlève
Tous les péchés du monde,
Qui d’Amour nous soulève
Et de Paix nous inonde !

Fêtons l’auteur mystique
Du quatrième évangile,
Aux accents si christiques,
Aux envolées agiles ;

Berçons-nous de cet air
Qui souffle d’un ton doux
Que le Verbe fait chair
A vécu parmi nous !

Revoyons avec lui
La Transfiguration,
Et son œil qui reluit
De la Résurrection !

Imaginons la scène
Où, en douce, il se glisse
Près du Maître, à la Cène,
Pour boire à son calice.

Puisons de lui les grâces
Du Repas nourricier ;
Suivons-le sur les traces
Vives, du Supplicié…

Jusqu’au pied de la croix,
Tout au bout du Calvaire,
Lorsque le divin Roi
Lui confia notre Mère.

Allons jusqu’à Éphèse
Et frappons à sa porte
Pour prendre de sa braise,
De son ardeur si forte !

Suivons-le jusqu’à Rome,
D’où il sortit du four
Bouillant de vie, en homme
De Dieu, qui est Amour.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]