Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
Aleteia

Sting interprète un chant de Noël du XVe siècle dans une cathédrale  

Partager

Le chanteur du groupe The Police entonne un chant à la Vierge Marie avec un luth.

Peu d’artistes ont connu le même succès que Sting. Entre sa carrière de soliste et celle avec le groupe The Police, le chanteur a sorti à ce jour 17 albums et remporté 16 Grammy Awards. Il est l’un des artistes musicaux qui a vendu le plus d’albums : 100 millions d’exemplaires dans le monde entier.

En 2009, Sting sort un album de Noël, If on a Winter’s Night. Le disque inclut aussi bien des chansons folks que des madrigaux et des hymnes datant de différentes époques musicales, dont Lo, How a Rose E’er Blooming et Now Winter Comes Slowly du compositeur anglais Henri Purcell (XVIIe siècle). Pour cet album, Sting a composé une seule chanson originale, intitulé The Hounds of Winter.

Cette vidéo a été tournée lors d’un concert donné en septembre 2009, dans la cathédrale de Durham, en Angleterre. L’artiste a interprété la totalité de son album avec un groupe de 35 musiciens, devant un public très nombreux.

L’hymne There is no rose of such virtue, datant du XVe siècle, nous est parvenu grâce au « Trinity Carol Roll », le plus ancien manuscrit anglais de musique polyphonique qui a été conservé. Sting utilise un luth pour tenter de ressaisir l’esprit de l’hymne ancien, et en référence au Proche et Moyen-Orient, où commence l’histoire du christianisme.

Avant le début du concert dans la cathédrale de Durham, Sting a parcouru l’église, main dans la main, avec Lillian Groves, l’Anglaise de 87 ans qui a remporté le prix d’England’s Tourism Superstar 2016 grâce à l’artiste.