Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 29 février |
Saint Romain
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Passer Noël à Bethléem : ils l’ont fait

Passer Noël à Bethléem

© CB

Crèche dans le cloître de la basilique de la Nativité

Elisabeth Bonnefoi - publié le 24/12/17 - mis à jour le 20/12/22

Quel chrétien n’a pas rêvé de passer Noël à Bethléem, d’être à la messe de minuit à l’endroit où Jésus est né ? Pour bien vivre cette grâce, il faut s’y préparer. Tous les ans, de nombreux chrétiens entreprennent ce pèlerinage depuis la France, en famille, y compris avec de jeunes enfants.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

Ils en ont rêvé et ils l’ont fait ! Toutes les formules sont bonnes pour arriver à l’heure à la messe de minuit à Bethléem, mais il faut obligatoirement réserver sa place si l’on veut assister à la messe traditionnelle dans l’église franciscaine Sainte-Catherine qui est la chapelle latine de la basilique de la Nativité. Heureusement à Bethléem, toute la journée et toute la nuit du 24 décembre, de nombreuses messes se succèdent dans toutes les langues, au Champ des Bergers, lieu de l’annonce aux bergers.

Aller en Terre Sainte en famille pour Noël ne s’improvise pas ! Les voyagistes spécialisés proposent des forfaits d’une semaine, incluant une messe de Noël, avec un hébergement dans des maisons religieuses. Mais la plupart des familles se débrouillent toutes seules, avec de bons plans en Terre Sainte qu’on se refile entre cathos de confiance. Le mieux est d’en parler à votre paroisse. Pour vous donner des idées, voici les expériences de deux familles et d’une jeune femme en solo, racontées pour les lecteurs d’Aleteia.

Cette étoile en argent marque le lieu de la naissance du Christ dans la grotte de la Nativité à Bethléem
© CC
Cette étoile en argent marque le lieu de la naissance du Christ dans la grotte de la Nativité

En famille et à pied depuis Nantes

Nous avons rencontré un couple de Nantais qui sont partis en 2015 de chez eux à vélo et à pied, avec leurs trois enfants de 13, 10 et 8 ans ! En 2015, Charlotte et Gwenolé ont mis six mois pour rejoindre Bethléem… en prenant une année sabbatique. En arrivant de Turquie et d’Israël, ils ont enfin trouvé à Bethléem l’esprit de Noël, avec un sapin, la crèche et des étoiles dans les rues. L’ambiance était aussi plus décontractée. Ils ont été touchés par les chrétiens de là-bas, notamment des grécos-catholiques, qui se sentent investis d’une mission sur place, malgré les difficultés. « Ils paraissent plus croyants que nous et ils nous poussent ! ». Le couple raconte son voyage dans son blog.

Noël à Bethléem place de la Mangeoire
© CC
Ambiance de Noël place de la Mangeoire

En famille avec 8 enfants de 5 à 24 ans

En 2015, la famille de Jeanne, elle, est partie de Lorraine, avec huit enfants de 5 à 24 ans. Comme la majorité des pèlerins, ils ont pris un avion pour Tel-Aviv puis un bus pour Jérusalem. Bethléem est située à dix km au sud de Jérusalem. Il faut savoir que cette petite ville de 40 000 habitants, en Cisjordanie, est un territoire palestinien occupé depuis un demi-siècle par Israël.

Le 24 décembre toute la famille a quitté Jérusalem à pied vers 17h pour rejoindre Bethléem, soit trois heures de marche, incluant le passage au check point du mur de séparation construit par Israël. Ils ont vécu une messe de minuit en français dans une grotte aménagée sur le Champ des Bergers. Et le lendemain, ils sont revenus suivre une très belle messe en arabe dans la basilique de Nativité, construite au IVe siècle sur la grotte où la Vierge Marie mit Jésus au monde.

Leur motivation : mettre des images sur des lieux bibliques, vivre Noël autrement, en famille mais aussi avec des pèlerins du monde entier, vivre un Noël sans déballage de cadeaux. Ils étaient partis chacun avec juste une valise cabine et c’était finalement une forme de dépouillement. Ce qui les a marqués : plutôt les gens que les lieux (même si finalement à force d’entendre dire qu’on sera déçu, ils ne l’ont pas été !), voir des Éthiopiens, des Indiens attendre le même Jésus qu’eux, dans la nuit de Noël.

Crèche dans le cloître de la basilique de la Nativité à Bethléem
© CB
Crèche dans le cloître de la basilique de la Nativité

Partir seule à Bethléem pour Noël

C’est possible ! Même pour une jeune célibataire. Nous avons recueilli le témoignage de Claire, une jeune pro partie de France début septembre 2016 pour 4 mois de congé sabbatique en Terre Sainte. Vivre à Tibériade ou à Jérusalem ce temps de l’Avent rapproche nécessairement des textes bibliques. Pour le 24 décembre, elle s’est jointe à une petite communauté de l’Emmanuel en Israël d’une vingtaine de personnes. Partis de Jérusalem en bus, ils sont descendus au check point qui marque la limite entre les deux villes.

Durant la période de Noël, la bienveillance est de mise à l’égard des nombreux pèlerins chrétiens. Marcher 6 à 7 km à travers des espaces plus ou moins urbanisés est un prélude nécessaire à la surprise de l’arrivée au Champ des Bergers. Là, çà y est, c’est vraiment Noël. Ceux qui sortent de leur messe remplis de joie vous souhaitent un joyeux Noël dans une vraie cacophonie. Même si le Champ des Bergers ressemble à une « usine à messes », être le jour J sur le lieu même de la naissance du Christ créé l’émotion. Comme une messe de la Transfiguration au Mont-Thabor.

fresque dans le sanctuaire au Champ des bergers à Bethléem
© CC
Fresque dans le sanctuaire au Champ des Bergers

Se mettre en chemin vers la crèche

Si vous décidez de faire le voyage, il faudra forcément se mettre en marche vers Bethléem d’une manière ou d’une autre pour avoir la joie d’arriver ! Notre conseil : parcourir à pied la distance entre le check point et le Champ des Bergers ou bien « la route de pèlerinage », c’est-à-dire le chemin historique censé avoir été emprunté par Joseph et Marie dans Bethléem. Il part du puits du roi David, pour rejoindre l’église de la Nativité, par la rue de l’Étoile et la porte de Damas. « La route de pèlerinage » a été classée patrimoine mondial de l’UNESCO en 2012, en même temps que l’église de la Nativité.

Bethléem chemin entre le check point et le Champ des Bergers
© CC
Chemin entre le check point et le Champ des Bergers

La procession et la messe de minuit

Le 24 décembre, le patriarche latin part lui aussi de Jérusalem et franchit le mur de séparation. Des fanfares de scouts accompagnent la procession. Il célèbre ensuite The Pontifical Midnight Mass en l’église Sainte-Catherine en présence de nombreux dignitaires religieux et de représentants politiques palestiniens. À l’issue de la messe de minuit, les célébrants viennent déposer l’Enfant-Jésus dans la grotte de la Nativité. Un sauveur nous est né à Bethléem en Judée !

L'Enfant Jésus de Bethléem qui est porté en procession la nuit de Noël dans la grotte de la Nativité
© CC
La statue de l'Enfant Jésus de Bethléem qui est porté à la fin de la messe de minuit dans la grotte de la Nativité
Tags:
BethléemNoël
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement