Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

La bonne raison pour laquelle les chrétiens ne peuvent pas avoir une tête d’enterrement

Pope Francis
Antoine Mekary | ALETEIA | I.MEDIA
Partager

À quelques jours de la fête de la Nativité du Seigneur, le pape François a insisté dans une homélie sur la joie des chrétiens.

À quelques jours de la fête de la Nativité du Seigneur, le pape François a insisté sur la joie des chrétiens lors de son homélie à Sainte-Marthe le 21 décembre 2017. Le pardon de Dieu offert à tous, a-t-il expliqué, est la « racine » de cette joie. « Si tu as une tête d’enterrement, comment [les autres] peuvent-ils croire que tu es racheté, que tes péchés ont été pardonnés ? », s’est exclamé le pontife.

Selon lui, le pessimisme n’est pas chrétien car c’est une attitude qui « n’a pas senti la caresse de Dieu ». Le chrétien, a lancé le Pape, doit tout faire pour manifester sa joie. Celle-ci est d’autant plus grande que le Seigneur « marche avec nous » et qu’Il « ne nous laissera pas baisser les bras ». Par l’Esprit saint, le Seigneur nous pousse en avant, a insisté le Pape.

Dans son exhortation apostolique Evangelii Gaudium (2013), le successeur de Pierre demandait déjà de ne pas « avoir constamment une tête d’enterrement ». « Il y a des chrétiens qui semblent avoir un air de Carême sans Pâques », regrettait-il dans ce document magistériel.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]