Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 08 décembre |
Immaculée Conception
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Se souvenir des âmes des défunts, en priant pour eux lors de chaque repas

EJ Hersom | CC

Philip Kosloski - publié le 16/12/17

Une tradition importante qui rend hommage aux personnes décédées.

De nombreuses familles prient le bénédicité avant chaque repas, en demandant à Dieu de bénir la table. C’est une manière simple de remercier le Seigneur pour sa bonté, et de rendre grâce pour l’action de la providence dans notre vie quotidienne. Se souvenir des âmes des défunts à la fin de chaque repas est aussi une tradition catholique. Bien que moins répandue, elle est tout aussi importante :

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Cette tradition fait mémoire de ceux qui ne peuvent plus partager leurs repas avec nous, et qui sont morts dans le signe de la foi. Elle prend tout particulièrement sens après la mort d’un membre de notre famille.  




Lire aussi :
Vidéo. Le bénédicité à l’ukrainienne : ça vaut le détour

Cette courte prière rappelle la personne disparue et la fait participer spirituellement au repas. Ainsi, le repas n’est pas seulement une occasion de remercier Dieu pour les dons reçus, mais il permet aussi de se souvenir de nos proches, et de faire vivre leur mémoire. C’est aussi une occasion pour confier les âmes du purgatoire au Seigneur, en lui demandant de diminuer leur temps de purification, afin qu’elles accèdent à la plénitude de la joie du Ciel, à la vraie vie.  

De cette manière, chaque repas devient une anticipation du banquet céleste, que la liturgie appelle « le banquet des noces de l’Agneau », où nous serons tous réunis, avec les âmes qui nous ont précédées, pour l’éternité.

Tags:
bénédicitérepas
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement