Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Collision mortelle à Millas : les intentions de prières affluent

ACCIDENT SCHOOL Millas
RAYMOND ROIG / AFP
Une vingtaine d’enfants âgés de 13 à 17 ans se trouvait dans ce bus.
Partager

Jeudi 14 décembre, un bus scolaire a percuté un TER au niveau d’un passage à niveau à Millas, près de Perpignan. Le bilan provisoire est de cinq morts. Les pensées et prières pour les victimes et leurs familles se multiplient.

À quelques jours de Noël, un nouveau drame vient endeuiller plusieurs familles des Pyrénées-Orientales. Hier après-midi, peu après 16 heures, un bus scolaire a percuté un train TER sur l’axe Perpignan/ Villefranche-de-Conflent au niveau d’un passage à niveau. « Le car a vraiment été coupé en deux par le train qui passait », a déclaré le maire de la commune voisine Saint-Féliu-d’Amont, Robert Olive, évoquant une « vision d’horreur ». Une vingtaine d’enfants du collège Christian-Bourquin de Millas, âgés de 13 à 17 ans, se trouvait dans ce bus. A la mi-journée ce vendredi, un bilan très provisoire fait état de cinq morts et de plusieurs personnes en état d’urgence absolue.

« Nous connaissions leurs visages et leurs cœurs »

Dans cette atmosphère lourde et pesante, le père Benoît de Broeck, curé de la paroisse de Soler, petit village où vivaient la plupart des victimes, s’est spontanément rendu à l’hôpital hier soir pour venir soutenir les familles dans cette épreuve. « Certains des enfants ont reçu le sacrement dans notre paroisse, nous les y avions préparés, a-t-il expliqué à Aleteia. Nous connaissions leurs visages et leurs cœurs ». « C’est toute la communauté paroissiale, le diocèse, qui est touché. Nous devons utiliser toutes nos forces pour aider les familles à supporter cette épreuve et à retrouver l’espérance ».

« Les familles pleurent leurs enfants disparus et notre famille diocésaine pleure avec elles. Leur cœur est brisé et nous voulons leur ouvrir le nôtre pour les y accueillir et leur offrir notre espérance, notre affection sans limite et notre réconfort », a pour sa part réagi l’évêque du diocèse, Mgr Turini, dans un communiqué.

Depuis ce matin, l’église Saint Julien et Ste Baselice de Soler est ouverte pour accueillir les personnes qui souhaitent venir se recueillir. Elle sera ouverte de la même manière tout le week-end : les victimes et leurs familles seront au cœur des intentions de prière de la messe de ce soir et de dimanche. Mgr Turini a également demandé à ce que le Glas soit sonné dans toutes les églises du diocèse ce vendredi midi et à 19 h. Une veillée de prière à l’intention des victimes et de leurs proches, présidée par Mgr Turini, est prévue ce dimanche à 18h30 en l’église Saint Féliu d’Avall.

Plusieurs personnalités, dont le joueur de football Antoine Griezmann, ont aussi exprimé leur soutien en priant pour les victimes, leurs familles et leurs amis.

Le père Ribadeau Dumas, porte-parole de la conférence des évêques de France, a également fait part de sa tristesse sur Twitter : « Nous prions pour les familles endeuillées, pour les enfants blessés. Nous confions à Dieu ceux qui sont morts ».

Tags:
prière
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]