Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le son et lumière « Dame de Cœur » sera reconduit

DAME COEUR
Corinne SIMON - CIRIC
La façade de Notre-Dame de Paris s'habille pour un spectacle de son et lumière réalisé par le metteur en scène Bruno Sillier à l'occasion de la célébration du centenaire de la Grande Guerre.
Partager

À l’occasion du centenaire de la Première Guerre mondiale, un exceptionnel son et lumière a été diffusé sur la façade de Notre-Dame-de-Paris. Formidable succès populaire, le spectacle affiche cependant un déficit. Il sera néanmoins reconduit l'an prochain.

C’est un manteau de lumière qu’a revêtu la cathédrale de Paris du 8 au 11 novembre. Église mère de la capitale, Notre-Dame, lieu des grandes victoires et des grandes douleurs, des Te Deum et des enterrements, s’est laissée compter par sa façade illuminée lors d’un magnifique et profond spectacle de sons et lumières.

Mais si le succès a été total avec plus de 80 000 spectateurs, la générosité de ces derniers n’a pas été au rendez-vous. « Nous avons eu 80 000 spectateurs au total et nous avons récolté que 73 000 euros de dons. Les gens qui sont venus n’ont donc même pas donné 1 euro par personne à la quête [qui avait lieu à l’issue du spectacle NDLR] alors que nous avions misé sur 3 euros », a reconnu auprès d’Aleteia Arnaud Bouthéon, président de Lux Fiat, l’association qui a été créée pour monter les animations culturelles autour de Notre-Dame.

Le spectacle reconduit l’an prochain

Non budgété au départ, un renforcement du service de sécurité demandé par la Préfecture de police a également contribué à creuser le déficit. Concrètement, il manque actuellement 150 000 euros. « Sans être trop racoleurs et offensifs autour de l’appel au don, nous aurions clairement dû annoncer que le coût de revient par spectateur était de 3 euros », détaille-t-il encore.

Pour aider financièrement les responsables de la cathédrale, un mail va être envoyé aux personnes qui se sont inscrites pour assister au spectacle. Il est également possible de participer au financement en allant sur le site internet dédié. À noter que les généreux donateurs bénéficieront de la déduction fiscale de 66 %.

Face à l’enthousiasme populaire qu’a suscité le projet, le spectacle devrait être reconduit l’année prochaine. « Dès l’inscription sur Internet, il sera proposé au public de participer aux frais via une vaste campagne de crowdfunding, indique encore Arnaud Bouthéon. Cette grande aventure populaire et missionnaire est l’affaire de tous. Chaque spectateur devient lui-même un producteur du spectacle ». Aux Parisiens donc, de cœur ou de passage, à s’approprier et de soutenir leur dame de cœur.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]