Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 19 avril |
Saint Expédit
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Don du sang, il y a urgence !

DONATING BLOOD

Odilon Dimier - AltoPress - PhotoAlto

10 000 dons de sang sont nécessaires chaque jour pour répondre aux besoins.

Agnès Pinard Legry - publié le 14/12/17

L’Établissement français du sang (EFS) tire la sonnette d’alarme. Alors que 10 000 dons de sang sont nécessaires chaque jour pour répondre aux besoins, il n’y a actuellement que 78 000 poches de sang en stock, précise l’organisme.

Parsemer notre quotidien d’actes bénévoles et volontaires est une belle manière de se préparer à Noël en ce temps de l’Avent. Donner son sang, par exemple, permet de subvenir aux besoins chroniques et aux situations d’urgence de milliers de patients en France. Mais aujourd’hui la situation est préoccupante : les réserves de sang sont « en baisse depuis une dizaine de jours » et « trop fragiles » pour débuter 2018 en toute sécurité, a prévenu l’Établissement français du sang (EFS), qui a lancé un appel urgent à donner son sang.

Concrètement, si 10 000 dons de sang sont nécessaires chaque jour pour répondre aux besoins, il n’y aurait actuellement que 78 000 poches de sang en stock, précise l’organisme. Pour assurer de meilleures réserves sanguines, l’EFS « en appelle à la générosité de toutes et tous en cette période de fêtes », et rappelle qu’il est possible de donner son sang dans l’un de ses 128 centres de collecte ou dans l’une des nombreuses collectes mobiles qui se tiennent en décembre.




Lire aussi :
Donner son sang : un geste de miséricorde

Pour donner son sang, le donneur doit être âgé de 18 ans minimum et de 70 ans maximum. Pour des raisons de sécurité et de qualité du sang transfusé, le donneur doit peser plus de 50 kilos. En parallèle, il est nécessaire d’attendre au moins 15 jours après la disparition des symptômes d’une éventuelle maladie pour pouvoir donner son sang. Les traitements par antibiotiques doivent avoir été stoppés depuis 14 jours. Si vous prenez d’autres médicaments, un médecin se chargera d’évaluer votre aptitude à donner, en fonction de votre pathologie.

« Si Notre Seigneur a versé tout son sang pour le salut des âmes, pourquoi ne pas suivre, à notre échelle, cet exemple édifiant ?, écrivions-nous sur notre site il y a quelques temps. Nos devoirs envers Dieu et envers le prochain se réduisent à la charité, c’est à dire à l’Amour de Dieu, “le plus grand et le premier commandement”, et à l’amour du prochain, “qui lui est semblable” ».


Don du sang : tout ce qu’il faut savoir avant d'y aller

Lire aussi :
Don du sang : tout ce qu’il faut savoir avant d’y aller

Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement