Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 08 mai |
Saint Aimé Ronconi
home iconAu quotidien
line break icon

Et si prier permettait de lutter contre le vieillissement ?

MAN MEDITATION

Kudla - Shutterstock

Agnès Pinard Legry - Publié le 12/12/17

Méditer contribuerait à réduire le stress, l’anxiété, les émotions négatives et les problèmes de sommeil qui s’accentuent avec l’âge, révèle une étude pilote menée par l’Inserm. Explications.

À chaque âge ses joies, ses consolations mais aussi ses peines et ses douleurs. Et si ces dernières, souvent synonymes de vieillisse, pouvaient être atténuées ? En menant une étude pilote ciblant l’impact de la médiation sur le stress et le sommeil, des scientifiques de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) ont ainsi montré que la méditation pouvait « décaler de quelques années l’âge auquel les changements cérébraux favorables au développement d’Alzheimer apparaissent ».

Des différences significatives mises en évidence

Concrètement, les chercheurs ont étudié le fonctionnement du cerveau de six personnes pratiquant la méditation. « Les « experts » ayant participé à l’étude sont âgés de 65 ans en moyenne et ont entre 15 000 et 30 000 heures de méditation derrière eux. Nous les avons sélectionnés car ils pratiquent la méditation selon différents courants traditionnels bouddhistes ce qui nous permet d’avoir un panel représentatif », explique Gaël Chételat, chercheuse Inserm et première auteure de ces travaux. Puis les chercheurs ont comparé le fonctionnement de leur cerveau à celui de 67 témoins « non-méditants » eux aussi âgés en moyenne de 65 ans. Un groupe plus large de 186 personnes âgées de 20 à 87 ans a également été inclus « pour évaluer les effets classiques du vieillissement sur le cerveau et mieux comprendre les effets particuliers de la méditation ». L’ensemble des personnes ayant participé à cette étude a ensuite été soumis à des examens neurologiques.


Young girl praying

Lire aussi :
La prière intérieure, aussi vitale que respirer, manger ou dormir

Et les résultats sont frappants : des différences significatives ont été mises en évidence au niveau du volume de la matière grise et du métabolisme du glucose. Les résultats d’examens montrent ainsi que le cortex frontal et cingulaire et l’insula des personnes pratiquant la méditation (des régions cérébrales) « étaient plus volumineux et/ou avaient un métabolisme plus élevé que celui des témoins, et ce, même lorsque les différences de niveau d’éducation ou de style de vie étaient prises en compte. » D’après ces premiers résultats, la méditation pourrait donc avoir un effet positif sur le vieillissement cérébral. Des études sur des échantillons de personnes plus grands devront être menées afin d’obtenir des résultats plus solides.

L’expérience de la prière est un défi pour tous, une « grâce » à invoquer

Si l’étude cible ceux qui pratiquent la méditation selon différents courants traditionnels bouddhistes, la prière que nous adressons à Dieu est un exercice qui pourrait s’y apparenter. Mais comment méditer, prier ? « Avant d’être une série de pratiques et de formules, la prière est une manière d’être devant Dieu », expliquait Benoît XVI. Il s’agit donc d’abord d’une attitude intérieure qui trouve ses racines au plus profond de notre être. « La prière est le lieu par excellence de la gratuité, de la tension vers l’invisible, l’inattendu, l’ineffable, détaille encore Benoît XVI. C’est pourquoi l’expérience de la prière est un défi pour tous, une « grâce » à invoquer, un don de celui à qui nous nous adressons. […] Même si l’homme oublie son Créateur, le Dieu vivant et vrai ne cesse d’appeler le premier l’homme à la rencontre mystérieuse de la prière ».


FEMME EN TRAIN DE PRIER AVEC UN CHAPELET DANS LES MAINS

Lire aussi :
Quatre conseils pour mieux prier à la messe

Tags:
Prière
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Steuben_-_Mort_de_Napoleon.jpg
Agnès Pinard Legry
Napoléon s’est-il réconcilié avec Dieu avant de mourir ?
2
TEENAGERS, LOVE, PARK
Edifa
Comment distinguer le flirt de l’amour vrai ?
3
WEB2-ALEXEI NAVALNY-RUSSIA-shutterstock_1662094504.jpg
Agnès Pinard Legry
Russie : le message inattendu d’Alexeï Navalny pour Pâques
4
I.Media
Pourquoi la date de canonisation de Charles de Foucauld n’a...
5
POPE FRANCIS
Agnès Pinard Legry
Voici comment participer au « marathon de prière » du pape Franço...
6
Mathilde de Robien
Ces cadeaux de confirmation auxquels vous n’aviez pas pensé
7
Mathilde de Robien
Une émotion, une astuce de saint : accueillir la tristesse avec T...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement