Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 15 avril |
Saint Asicus
home iconPerles du Web
line break icon

Sur France 2, le chanteur Vianney évoque longuement le curé d’Ars

Vianney de Villaret - Publié le 11/12/17

Sur le plateau de Laurent Delahousse, l'auteur-compositeur-interprète est revenu sur son parcours.

Dimanche 10 décembre le chanteur Vianney était l’invité de Laurent Delahousse au « 20h30 le dimanche ». Lors de ce grand rendez-vous, il a d’abord rendu un hommage émouvant à Johnny Hallyday dont il avait fait la première partie d’un concert donné en 2015. Après avoir évoqué la musique avec le présentateur vedette de France 2, Vianney Bureau a fait un petit retour en arrière en évoquant notamment le lycée militaire de Saint-Cyr, un lieu où il a pu choisir « l’humain, l’essentiel ».




Lire aussi :
Marion Cotillard : « S’il me manque l’amour, je ne suis rien »

Le chanteur a également mentionné le curé d’Ars, saint Jean-Marie Vianney, démarche plutôt singulière à une heure de grande écoute. Il s’agissait de comprendre l’origine du prénom du chanteur qui a jugé que « l’on ne parle pas assez de cet homme » qui est « super » et qui représente « l’extrême simplicité ». Laurent Delahousse est ensuite revenu sur les années de scoutisme du jeune homme de 26 ans : son « côté rebelle » par le fait de « vivre en forêt, sans portable et collectivement ». Quand le présentateur lance : « Il y a un côté scout social chez vous ? », le chanteur reçoit la remarque comme un « compliment ».

Cet engagement en a amené un autre, depuis cinq ans maintenant, celui d’aider des SDF avec l’association « Hiver Solidaire » : « On fait ça pour les autres » et « nous sommes très nombreux à faire cela. Je suis fier de faire partie de ces gens là. » Avant de dire, comme une invitation à s’engager : « Mon emploi de temps est assez relou mais je prends le temps ». Une vie pour Vianney qui repose sur la foi car « c’est ce qui me permet de garder une lumière dans tout ce que je fais. Je ne suis jamais inquiet » et « je n’ai jamais perdu l’espoir » avant de conclure : « Il y a en a qui ont des situations bien plus difficiles et je leur souhaite de garder la foi, l’espérance. »




Lire aussi :
Un toit, un repas, une famille… Hiver solidaire prend de l’ampleur à Paris

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
2
Mathilde de Robien
Ces quatre cavaliers de l’Apocalypse qui détruisent le couple
3
Mgr Benoist de Sinety
La leçon d’Istanbul : « Vous avez voulu la paix au prix du déshon...
4
Joubarbe
Marzena Devoud
Connaissez vous les herbes de saint Joseph ?
5
Mathilde de Robien
La Trinité le dimanche, son ange gardien le mardi. Chaque jour de...
6
WEB2-PERE-MICHEL-BRIAND-SOCIETE-DES-PRETRES-DE-ST-JACQUES.jpg
Agnès Pinard Legry
Qui sont les deux Français enlevés à Haïti ?
7
Mathilde de Robien
Brésil : une statue du Christ plus haute que celle du Rédempteur
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement