Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Quelles personnalités politiques ont béni le cercueil de Johnny Hallyday ?

© Thibault Camus - POOL - AFP
L'ex président de la République, Nicolas Sarkozy, aux funérailles de Johnny Hallyday.
Partager
Commenter

Que ce soit en inclinant la tête, en apposant les mains sur le cercueil ou en le bénissant avec l’aspersoir, plusieurs personnalités politiques ont rendu un dernier hommage à Johnny Hallyday.

Il avait souhaité une cérémonie religieuse. Samedi, sa volonté a été exaucée. Sa famille, ses proches mais aussi ses fans et plusieurs personnalités politiques se sont retrouvés à la Madeleine samedi 9 décembre pour un office religieux à l’issue duquel certains ont été invités à rendre un dernier hommage au rocker.

Édouard Philippe et Gérard Larcher, respectivement premier ministre et président du Sénat, se sont inclinés simultanément devant le cercueil sans le bénir. Un geste laïc dicté par leur fonction et leur responsabilité au sein de l’État. Un geste répété par Hugues Renson, vice-président de l’Assemblée nationale. Anne Hidalgo, la marie de Paris, ainsi que le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer et la ministre de la Culture Françoise Nyssen ont également opté pour un salut, geste tout aussi respectueux mais neutre.

Carla Bruni et Nicolas Sarkozy ont pour leur part béni le cercueil avec le goupillon mis à disposition des fidèles. Ouvertement catholique, Nicolas Sarkozy se signait déjà lorsqu’il était président, rompant ainsi avec la « tradition » instaurée par le général de Gaulle, sincèrement attaché à la laïcité, qui assistait aux offices sans toutefois communier. Nicolas Sarkozy avait ainsi créé une petite polémique lors d’une rencontre avec Benoit XVI au cours de laquelle il s’était signé quatre fois et avait récité une prière. Ce 9 décembre, il était présent comme ancien chef de l’Etat et proche du chanteur. Il n’a plus de fonction publique et avait tout loisir de signer et bénir le cercueil du rockeur selon ses convictions.

Athée, François Hollande a posé sa main sur le cercueil de la star du rock tandis que Julie Gayet, sa compagne, l’a béni. Agnostique revendiqué, François Hollande avait marqué une profonde rupture avec ses prédécesseurs, lorsqu’il était président, par son désintérêt profond pour les questions religieuses et le catholicisme dans lequel il fut pourtant élevé. Comme Nicolas Sarkozy, François Hollande était là comme ancien chef de l’Etat. A ce titre il n’occupe plus de fonction publique et peut donc agir en toute conscience. En ne bénissant pas le cercueil de Johnny, François Hollande manifestait donc seulement une opinion qui lui appartient et qui ne l’a pas empêché de marquer un salut vis à vis de l’ancien chanteur.

Devant le cercueil de Johnny Hallyday, Valérie Pécresse, présidente Les Républicains de la région Ile-de-France, a également fait un signe de croix. Un geste d’autant plus remarqué par la presse qu’elle avait tenu des propos très fermes sur la laïcité. « La laïcité, c’est le génie français qui place un État neutre au-dessus des convictions particulières des individus », avait-t-elle déclaré dans une tribune au Figaro. En mai 2016, elle expliquait également sur RTL : « Une femme ou un homme qui représente le service public ne doit pas extérioriser sa religion ». Des propos qui peuvent apparaître contradictoires avec son attitude. Pourtant, étant une élue locale et non nationale, certains estiment qu’elle n’a pas à observé la même neutralité sur la religion. Une collectivité locale, région, département ou commune n’a pas vocation a être le garant d’une laïcité, puisque c’est sur l’Etat qu’elle repose. Les maires peuvent parfaitement se signer ou bénit un corps lors d’une célébration.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]