Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Le 8 décembre, le Pape apporte des fleurs à la Vierge immaculée

IMMACULATE STATUE
MASSIMILIANO MIGLIORAT - CPP
Partager
Commenter

À l'occasion de la solennité de l’Immaculée conception, le pape François doit se rendre ce 8 décembre, comme tous les ans, aux pieds de la statue de la Vierge Marie place d’Espagne.

Comme chaque année, pour la fête de l’Immaculée conception, jour férié en Italie, le pape François se rendra sur la place d’Espagne, au centre de Rome, pour un traditionnel hommage devant la statue de la Vierge Marie. Celle-ci surmonte une colonne que fit ériger le pape Pie IX en 1854 pour commémorer la proclamation, cette même année, du dogme de l’Église selon lequel Marie a été conçue dans le sein de sa mère « sans tache », c’est-à-dire privée du péché originel. La date de la fête, le 8 décembre, est liée à la date supposée de sa conception — neuf mois avant sa naissance, le 8 septembre — sur décision du pape Sixte IV en 1477.

Généralement très suivi par les habitants de Rome, ce déplacement du Pape répond à une organisation établie depuis 1953 : accueil du vicaire du diocèse de Rome, prière au pied de la Vierge et dépôt d’une gerbe de fleurs, puis visite à une église majeure. Cette année il s’agit de la basilique Sant’Andrea delle Fratte, juste à côté, où la Vierge Marie est apparue au juif strasbourgeois Alphonse Ratisbonne en 1842. Les années précédentes, le successeur de Pierre était allé se recueillir devant l’icône de la Vierge Salus populi romani, à la basilique Sainte-Marie-Majeure, un tableau devant lequel il va se recueillir avant et au retour de chacun de ses voyages apostoliques.

Poser des fleurs au pied d’une statue de Marie, c’est se souvenir de tout son amour pour nous, c’est lui exprimer notre gratitude pour son rôle dans l’histoire du salut. C’est un geste que le Pape affectionne particulièrement. Ce fut son premier geste, aussitôt élu pape, le 13 mars 2013. L’année dernière, il est venu place d’Espagne avec une prière écrite de sa main pour confier à Marie « les enfants abandonnés, exploités, les familles en difficulté, les travailleurs pliés à des conditions indignes, les chômeurs ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]