Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 23 avril |
Saint Georges
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

À Madagascar, il célèbre une messe pour Aleteia

IMG_0121

Père Jean Laurent Rakotoarivelo

La rédaction d'Aleteia - publié le 08/12/17

Alors qu’Aleteia propose à ses lecteurs de contribuer à son développement, un prêtre malgache a répondu à la rédaction. Son témoignage révèle que notre site web est un outil précieux au service de l'évangélisation.

En cette période de l’Avent, Aleteia propose à ses lecteurs de « contribuer activement, à promouvoir le bien, la vérité et la beauté illuminées par l’Evangile ». Faire un don, déductible à hauteur de 66 % de son impôt sur le revenu, permet ainsi à notre média de proposer une information de qualité sur Internet et les réseaux sociaux. Dans ce cadre-là, de nombreux messages d’encouragement et de bienveillance nous sont parvenus.

[protected-iframe id=”b8854853d70178f4f956c882904e4995-95521305-126728353″ info=”https://www.okpal.com/projects/01BPCE891MZT69M16YNQ9W4732/widget” width=”590″ height=”300″]

Celui du père Jean Laurent Rakotoarivelo, prêtre du diocèse de Mahajanga, à Madagascar, nous a particulièrement touché. « J’ai le fervent désir de vous aider matériellement mais, en tant que prêtre, je ne puis vous donner que le soutien spirituel. Ainsi je dirai des messes à l’intention des activités diverses d’Aleteia », écrit-il. Avant de préciser que les informations fournies par Aleteia quotidiennement lui sont providentielles : “Cela m’aide beaucoup dans mes activités pastorales. C’est vraiment un précieux outil dans ma vie de prêtre, beaucoup de thèmes y sont traités”.

Annoncer le message de l’Évangile en prison

Son histoire témoigne de l’universalité de l’Église et du rôle crucial joué par ces hommes et ces femmes au service de Dieu et de leur prochain. « Je dis chaque jour une messe, mais le lieu de célébration dépend des circonstances » nous confie le père Jean Laurent. Il a nous a notamment détaillé les messes qu’il célèbre à la prison de Mahajanga, une ville portuaire de la côte nord-ouest de Madagascar.




Lire aussi :
Père Pedro : « Un chrétien doit imiter Jésus, l’ami des pauvres »

« N’imaginez pas que vous êtes dans les prisons européennes avec leur confort et leur nourriture suffisante. Ici, on vit dans des dortoirs communs où le surpeuplement s’impose. Nous sommes actuellement 1 240 au lieu de 330 », souligne l’aumônier. Une promiscuité quotidienne qui rend le lieu encore plus difficile d’accès mais où le message de l’Évangile prend tout son sens. « Je suis responsable du soutien spirituel, humain et psychologique des détenus. Nous avons chaque semaine une séance de catéchisme ainsi que des entretiens personnels, développe le père Jean Laurent. Chaque dimanche, nous avons une grande messe animée par les détenus. »

Soutien spirituel, humain et psychologique

« Nous avons des chants spéciaux, composés par des artistes et interprétés par les détenus eux-mêmes. Des chants évoquant la tristesse, la déception, la haine, la rancune mais aussi la confiance en Dieu, la confiance en sa miséricorde, l’espoir dans l’avenir, témoigne-t-il. Ce qui caractérise notre maison, c’est que nous vivons dans la solidarité, la fraternité, dans la joie et dans l’espoir. »

Tags:
Prière
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement