Aleteia

Les terroristes du Bataclan sont-ils des martyrs ?

© JOEL SAGET - AFP
Partager
Commenter

À Berlin, une exposition intitulée ʺLe musée des martyrsʺ provoque un véritable tollé. En cause : la mise en avant d’Ismaël Mostefaï, l’un des terroristes du Bataclan, au même titre que Socrate ou Martin Luther King.

Mourir pour une cause fait-il de quelqu’un un martyr ? Depuis le 29 novembre, une exposition intitulée ʺLe musée des martyrsʺ réalisée par deux artistes danois (Ida Grarup Nielsen et Henrik Grimbäck) s’est installée sur Marianneplatz, à Berlin. L’objectif : présenter « une série de personnalités de l’histoire du monde qui sont morts pour leurs convictions », détaille le quotidien allemand Bild.

Socrate, père de la philosophie condamné à boire de la cigüe car accusé de corruption de la jeunesse et de croyance en des divinités qui n’étaient pas celles de la cité, sainte Apolline d’Alexandrie, vierge diaconesse d’Alexandrie martyrisée sous Dèce, ou encore Martin Luther King, pasteur et militant non-violent pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis assassiné en 1968, sont ainsi présentés.

« Élargir le concept de martyr » ?

Mais c’est aussi le cas d’Ismaël Omar Mostefaï, l’un des terroristes responsables de l’attentat du Bataclan le 13 novembre 2015 (qui a causé la mort de 89 personnes), et de Mohammed Atta, responsable du commando terroriste qui a écrasé ses avions sur les tours jumelles à New York le 11 septembre 2001. « Les artistes ont voulu élargir le concept de martyr », a tenté de se justifier Ricarda Ciontos, responsable de l’installation artistique, dans le Bild.

« Un tel parti-pris est profondément choquant. Tout en rappelant notre attachement à la liberté artistique, nous dénonçons avec force la confusion ainsi faite entre martyre et terrorisme », a vivement réagi l’ambassade de France en Allemagne. « On a toujours soutenu la création artistique, comme thérapie notamment. Mais là, on est révulsés : il s’agit d’une provocation haineuse et intolérable à visée purement médiatique. Life for Paris a demandé le retrait immédiat de la photo incriminée », a pour sa part déclaré l’association Life for Paris au Parisien.

Témoigner de sa foi

Mais qu’est-ce qu’un martyr ? Étymologiquement, martyre vient du grec marturos, qui signifie le témoin. Le martyre est donc d’abord un témoin de Dieu. « Littéralement, le martyr est celui qui témoigne de sa foi, précise la Conférence des évêques de France. Le titre est cependant réservé par l’Église à ceux dont le témoignage a été jusqu’à donner leur vie par attachement à leur foi en Dieu sauveur des hommes. »

Une nécessaire précision doit donc être apportée à la notion de martyr, c’est-à-dire un témoin qui accepte de donner sa vie en témoignage de sa foi, de ce en quoi il croit, plutôt que d’abjurer et de renier ses convictions. Toujours avec justesse, Benoît XVI a également rappelé que le martyr « est exclusivement un acte d’amour, envers Dieu et envers les hommes, y compris les persécuteurs ».

Partager
Commenter
Tags:
martyre
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]