Aleteia

Est-il possible de maintenir son poids idéal, celui qui est si difficile à atteindre ?

© Shutterstock
Partager
Commenter

On a tendance à penser qu’une fois notre poids idéal atteint, on peut abandonner notre régime...

Lors de consultations chez le nutritionniste, il arrive fréquemment que les personnes cherchent avant tout une manière de maintenir leur poids plutôt que d’essayer d’en perdre. Souvent, on croit qu’une fois le poids espéré atteint, voilà, c’est bon, on peut abandonner son régime. C’est une erreur ! Certains se rendent à leur consultation en ayant perdu de nouveau les kilos qu’ils avaient repris ou ont simplement repris du poids. C’est ce que l’on appelle « l’effet de rebond », ou « Yo-yo ».

Beaucoup de personnes se demandent s’il est possible de maintenir le poids idéal qui a été si difficile à atteindre avec un régime ou un rééquilibrage alimentaire. Bien sûr que c’est possible ! Mais il faut savoir avant toute chose que les « régimes miracles » n’existent pas : il faut changer ses habitudes alimentaires sur le long terme. Il ne s’agit pas de supprimer certains aliments pour en manger d’autres pendant un court laps de temps, puis remanger comme avant.

L’idéal est de commencer un régime planifié et individualisé avec un nutritionniste afin qu’il vous indique, en fonction de vos besoins caloriques et de votre état nutritionnel, la bonne alimentation à adopter. Après avoir atteint le poids désiré, gardez vos bonnes habitudes pour maintenir ce poids et ne pas regrossir.

Les personnes qui perdent du poids ont non seulement l’occasion de recouvrer la santé, mais aussi d’améliorer divers aspects de leur vie, comme leur estime de soi, leur relation avec leur corps et leur confiance en elle.

Voici des conseils nutritionnels pour maintenir son poids idéal.

Se fixer des objectifs

Il est nécessaire de se fixer des objectifs mesurables à court terme pour trouver la motivation et l’énergie nécessaires pour continuer à maintenir son poids.

Trouver une source de motivation

Il faut trouver un équilibre entre ce que l’on mange et l’énergie que l’on dépense pour éviter les grandes variations de poids ; et pour contrôler ce que l’on mange, il faut chercher une source de motivation que l’on gardera toujours à l’esprit. Cela nous permettra de ne pas manger un aliment que l’on ne devrait pas et de penser « juste un petit bout » ou « c’est le week-end, ce n’est pas grave ».

Faire 4 repas

Il est extrêmement important de ne pas sauter de repas, surtout le petit-déjeuner qui nous donne l’énergie nécessaire pour bien commencer la journée. On peut prendre une collation, tant qu’elle reste légère, comme un fruit ou un légume, un yaourt allégé, un verre de lait froid demi-écrémé ou encore un morceau de fromage maigre.

Un repas en famille sans distraction

Manger en famille au moins une fois par jour sans distraction comme la télévision, la tablette ou les téléphones portables, pour que ce soit un moment de rencontre, de détente, tout en faisant attention à ce que l’on mange, le tout avec plaisir bien sûr.

S’octroyer un plaisir planifié

Au moins une fois par semaine, on peut prévoir à un moment donné de manger quelque chose que l’on aime. Cela peut être quelque chose qui contient la moitié de la valeur quotidienne des calories que l’on consomme au cours de la journée. Si par exemple notre alimentation quotidienne est de 1 600 calories, l’aliment peut contenir un maximum de 800 calories. On doit choisir un moment où on est assis, pour manger tranquillement et sentir la satisfaction de déguster cet aliment. C’est bien de l’accompagner d’une boisson chaude ou froide tels qu’un café ou un verre de thé glacé sans sucre.

Mâcher et manger lentement

Couper les aliments en petits morceaux, mâcher bien pour profiter des saveurs et manger lentement, c’est ainsi que l’on prolonge les repas. Qu’il s’agisse du déjeuner ou du dîner, un repas doit durer 20 minutes minimum pour en profiter et activer le centre de satiété au niveau de l’hypothalamus.

Manger consciemment

On doit vraiment manger avec attention car c’est uniquement de cette manière que l’on savoure nos aliments et que l’on se rend compte que l’on a suffisamment mangé.

Faire du sport

L’activité physique aide à perdre des calories, à augmenter la masse musculaire et à se sentir plus actif.

Quand en finit-on avec un régime ?

Une fois le changement d’alimentation bien ancré dans notre routine, les mauvaises habitudes ont été perdues et on arrive à maintenir le poids idéal sur le long terme. Bien que cela dépende de chaque personne, on estime qu’il faut garder le même poids pendant environ un an pour que l’organisme s’habitue et adopte son nouveau poids.

Pour y arriver, il faut de la détermination pour changer ses habitudes alimentaires, puis de la constance et de la persévérance pour garder le résultat obtenu. Commencez dès maintenant !

Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]