Aleteia

16 idées pour vivre intensément le temps de l’Avent

© Shutterstock
Partager
Commenter

Le temps de l’Avent est là pour nous aider à nous préparer à célébrer la naissance du Christ à Bethléem, sa venue dans le cœur de chaque homme et son avènement dans la gloire ! Apprenons à rendre chaleureuses ces journées d’attentes et sachons réchauffer nos cœurs par mille chansons, offrandes, contes et douces attentions....

Quelle fête et quel baume à mettre dans nos cœurs pendant ces quatre semaines de l’Avent ! Calendrier, crèche, sapin… Le rituel revient et, comme chaque année, fait briller les yeux des enfants dans le monde entier. Cette préparation des cœurs à Noël est très importante et permet de recevoir très profondément la bonne nouvelle le jour de la Nativité venu. Si nous retrouvions nos âmes d’enfants et réapprenions à nous émerveiller ? Oui, un Sauveur nous est né et nous l’avons attendu avec joie et impatience ! Recentrons-nous sur l’essentiel pour mieux accueillir la bonne nouvelle cette année encore, comme depuis 2000 ans…

Voici quelques idées proposées par des mamans qui ne manquent pas d’ingéniosité et de générosité pour préparer les coeurs de chacun à la fête de Noël.

1. La traditionnelle crèche

Un mois de décembre sans crèche dans le salon, c’est comme un soir de Noël sans messe de minuit… Inenvisageable ! Dès le premier week-end de l’Avent, petits et grands se réjouissent à installer les santons, à cacher celui du petit Jésus et à onduler le papier crèche pour un bel arrière-plan.

© Shutterstock

2. Le calendrier de l’Avent

1, 2, 3… Tel un minuteur, le calendrier de l’Avent fait le décompte pour nous des jours restants avant 25 décembre tant attendu, par les petits et les grands ! De très jolis modèles de calendriers sont proposés, entre autres, par tante Menoue, l’atelier de Rosbo mais également Maïté Roche (Mame). Les esprits imagineront leur propre modèle, à partir d’un tissu rouge, d’un panneau cartonné ou autre idée de bricolage pratique et ludique.

© Shutterstock

3. Faire cheminer son « mouton »

L’idée convient pour les enfants mais leurs parents peuvent tout à fait « jouer le jeu » avec eux ! Dans la crèche sont installés des santons de petits moutons : autant qu’il y a de membres dans la famille. Chaque soir, chacun fait avancer son mouton vers Jésus…. « En fonction des efforts faits, on avance plus ou moins mais on finit tous toujours aux pieds de Jésus… Et on ne recule jamais, chaque effort compte ! » témoigne Claire. Valentine adore également : « C’est tellement mignon de voir tout le troupeau aux pieds du petit Jésus à Noël ! »

4. Le calendrier de l’Avent inversé : 24 occasions de donner

Daphné a mis en place depuis quelques années dans son foyer le principe du Calendrier de l’Avent inversé : « Il s’agit de se défaire chaque jour d’un objet que nous donnons. » Faire le tri, donner à ceux qui en ont davantage besoin, se délester du « trop-plein » pour s’alléger soi-même… Le minimalisme vu sous un angle de partage et solidarité, quelle belle idée pour vivre l’Avent autrement !

5. Les chants et contes de l’Avent

Anne, jeune mère de famille, a créé une playlist Spotify spéciale, avec sa sélection des plus beaux chants et contes autour du temps de Noël. Chez Caroline également, on ne peut ignorer que Noël est proche : « La pastorale des santons de Provence tourne en boucle tout le mois de décembre ! » s’amuse Caroline.

© Shutterstock

6. Adapter le temps de prière, le rendre propice à l’attente

« Nous avons un rituel en famille : tous les soirs, nous allumons le sapin, les bougies de la crèche, nous baissons les lumières et nous faisons : chant/petit texte de prière/ intention chacun son tour. Nous ne prions pas familialement en semaine le reste de l’année donc c’est un moment que mes fils aiment bien ! » Comme en témoigne Bleuzenn, l’Avent peut être l’occasion de prier tous ensemble si ce n’est pas une habitude par ailleurs, ou bien la prière familiale peut être vécue autrement, être accompagnée par de la musique par exemple, être vécue à un autre endroit de la maison (devant la crèche, devant des bougies…).

7. Les étoiles argentées du ciel de Noël

La période de l’Avent est une période souvent propice aux efforts, aux bonnes actions. Pour symboliser ces efforts, il peut être proposé aux enfants une activité concrète et à la fois très symbolique. Domitille nous explique : « Nous proposons aux enfants de coller, après chaque petit effort remarqué, une petite étoile dans un grand ciel accroché au-dessus de la crèche. Chaque jour le ciel se remplit d’étoiles, et le jour de Noël, il est magnifique ! » Madeleine découpe ses étoiles « dans le revers argenté des briques de lait » et, pour un superbe rendu, elle ajoute le soir de Noël une guirlande lumineuse derrière le ciel magnifiquement étoilé par les enfants !

8. Cuisiner de bons bredele, à la mode alsacienne

En dessert, avec le café ou au goûter, toutes les occasions sont bonnes pour déguster de délicieux bredele de Noël, petits gâteaux alsaciens. Les bredele s’offrent traditionnellement le soir de Noël mais ces douceurs en forme d’étoiles ou de flocons sauront être appréciées tout au long du mois de décembre, au coin du feu ou au-dessus d’une bonne tasse de thé !

9. La couronne de l’Avent : la couronne aux 4 bougies

Dans la tradition chrétienne, la couronne, symbole de Royauté, représente le Messie-Roi. Les rameaux, verts, symbolisent l’attente de la naissance de Jésus-Christ. En Allemagne peut-être encore davantage qu’en France, on n’oublie pas d’y ajouter les bougies. Les quatre bougies, allumées l’une après l’autre pour chaque dimanche de l’Avent, symbolisent les quatre grandes étapes du Salut avant la venue du messie : le pardon (Adam et Eve), la foi (Abraham), la joie (David) la paix et la justice (les prophètes).

© Shutterstock

10. Faire plaisir avec des petits sablés

Faire des petits sablés, les distribuer aux voisins isolés, accompagné d’une jolie image « Nous offrirons des sablés à nos voisins pour la saint Nicolas car nous avions trouvé des chocolats devant notre porte l’année dernière. », nous raconte Daphné.

 

11. Préparer des cadeaux « home-made », des cartes de voeux…

Pour préparer nos cœurs et celui de nos enfants au vrai sens de Noël, une vraie démarche de « dématérialisation » est à entreprendre. Les vitrines des magasins et les publicités consuméristes ne nous aident pas en ce sens. Pour quitter les préoccupations matérielles (organisation du réveillon, achats des cadeaux, etc) rien de tel qu’un atelier bricolage de cadeaux « faits-maison » !

Pâte à sel, peinture, peinture sur porcelaine, perles, cartes de Noël, recette de cuisine, couture, photographie, tricot…. Chacun trouvera l’activité qui lui conviendra le mieux mais nous avons tous la possibilité de préparer des petits cadeaux pour nos proches, pensés et élaborés avec amour, en dehors de toute considération budgétaire !

12. La prière bienveillante en famille

Clotilde aime une tradition vécue chaque année dans sa famille : « Nous tirons au sort un de nos frères et sœurs au début de l’Avent. Nous prions tout particulièrement pour lui jusqu’à Noël et à Noël nous lui offrons un cadeau ! « Une belle idée pour accompagner le présent du plus beau des cadeaux : la prière pour autrui.

13. Décorer son intérieur : guirlandes, lumières et sapin de Noël

La tradition du sapin décorer pour la fête de Noël est une survivance de rites païens et, dans le même temps, puise dans la symbolique chrétienne. Le sapin de Noël serait apparu en Alsace au XVIème siècle. Garni de pommes rouges, de friandises emballées dans de jolis papiers, le sapin décore la majorité des foyers français aujourd’hui. Quelquefois, à son pied, une crèche se niche, comme protégée par l’arbre fort et persistant. Des guirlandes décorent souvent le sapin mais également la maison et représentent l’espérance, vécue si intensément en ce temps de l’Avent.

Pixabay

14. Préparer le « berceau du petit Jésus »

Nous avons parlé du temps de l’Avent comme une période propice aux efforts de chacun. Thérèse nous raconte une adorable habitude prise dans sa famille : « Cela ne demande qu’un petit panier et une boule de laine. À chaque effort remarqué l’enfant peut découper un petit bout de laine et le poser dans le panier. Le but est d’avoir un petit berceau bien chaud pour Jésus le soir de Noël ! »

15. Le goûter de Noël

La fête de Noël est souvent l’occasion de réunir la famille, plus ou moins élargie : frères, sœurs, quelquefois cousins et cousines. Priscille a dans sa famille une habitude qui réunit plusieurs idées citées dans cet article : le goûter de l’Avent. Elle nous explique le concept : « Nous faisons tous les dimanches un goûter de l’Avent. Nous allumons les bougies de la couronne au fur et à mesure et un feu de cheminée (ou des bougies quand notre cheminée ne faisait pas de feu). Nous profitons d’un bon goûter avec clémentines, brioches, chocolat chaud, tisane… Puis chants de Noël, histoires ou contes de Noël… C’est un beau moment familial, que l’on attend toute l’année ! Et qui nous permet de préparer en famille nos cœurs à Noël, en alliant le spirituel et le temporel. »

16. Les surprises de l’Avent

Nous parlons du temps de l’Avent et de Noël comme un temps familial et joyeux mais il s’agit d’une période qui peut, malheureusement, être vectrice de tristesse pour certains, les ramenant à leur solitude – malgré la joie de la Nativité ! Les quatre semaines de l’Avent peuvent être l’occasion de jolies surprises, pourquoi pas anonymes, à faire à notre entourage et en particulier à des voisins un peu isolés : leur déposer des petits sablés devant leur porte, des jolis coloriages, de belles images de Noël….

Partager
Commenter
Tags:
Noël
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]