Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 03 août |
Sainte Lydie
home iconSpiritualité
line break icon

Quelle est la seule prière laissée par Jésus ?

Photo by Ricardo Gomez Angel on Unsplash

Isabelle Cousturié - Publié le 01/12/17

En réponse à la demande de ses disciples « Seigneur, apprends-nous à prier », Jésus leur confie le Notre-Père, la prière chrétienne fondamentale qui nourrit toutes les prières.

La plupart des chrétiens connaissent par cœur la prière du Notre-Père. C’est la seule prière que Jésus, lui qui priait pourtant constamment son Père, a proposée directement à ses disciples selon le témoignage des évangélistes Matthieu (6, 9-13), et Luc (11, 1-4), plus brièvement. Et cette prière, ce sont les disciples eux-mêmes qui l’ont réclamée alors que Jésus est en train de prier.

Les deux versions de l’Évangile

L’Évangile nous montre souvent Jésus en train de prier à l’écart, dans la solitude, alors qu’ici il donne des instructions sur la prière. Et cette instruction est présentée un peu différemment par saint Matthieu et par saint Luc. Matthieu adresse son évangile à des chrétiens d’origine juive qui prient ostensiblement. Il dit donc qu’il faut prier dans le secret et non avec beaucoup de paroles (Mt 6,5-7). Luc adresse son évangile à des chrétiens d’origine païenne. Il dit qu’il faut prier avec insistance sans se lasser (Lc 11, 1-4).


Pater Noster Hebrew and Aramaic

Lire aussi :
Prier le Notre-Père en araméen, la langue de Jésus

Le premier commence par « Notre-Père », le deuxième par « Père ». Il y a sept demandes dans saint Matthieu et cinq demandes dans saint Luc. C’est le texte de saint Matthieu que la tradition liturgique de l’Église a retenu. Les deux versions sont parvenues jusqu’à nous en grec, comme étant probablement elles-mêmes déjà des traductions de textes écrits, originellement, soit en hébreu, soit en araméen, la langue courante à l’époque de Jésus. Mais à ce sujet le débat reste encore ouvert entre les experts.

Nourriture pour toutes les prières

Et par cette prière, Jésus, nous met dans de bonnes dispositions à l’égard de son Père. Plus que l’annonce d’une prière pour tous, Jésus a l’air de témoigner de celle qu’il est en train de dire à ce moment-là, semble inviter les disciples à faire leur sa propre prière, à participer à sa rencontre priante avec le Père, pour entrer dans une relation toute nouvelle à Dieu. Cette grande intimité que Jésus entretient avec son Père et qu’il veut faire partager est bien décrite dans l’Évangile de Jean (17,20-26). Nous sommes à un moment de la grande prière de Jésus juste avant sa Passion :




Lire aussi :
Comment utiliser la nouvelle traduction du Notre Père ?

« Je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là, mais encore pour ceux qui, grâce à leur parole, croiront en moi. Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, pour qu’ils soient un comme nous sommes UN : moi en eux, et toi en moi. Qu’ils deviennent ainsi parfaitement un, afin que le monde sache que tu m’as envoyé, et que tu les as aimés comme tu m’as aimé. Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, ils soient eux aussi avec moi, et qu’ils contemplent ma gloire, celle que tu m’as donnée parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde. Père juste, le monde ne t’a pas connu, mais moi je t’ai connu, et ceux-ci ont reconnu que tu m’as envoyé. Je leur ai fait connaître ton nom, et je le ferai connaître, pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et que moi aussi, je sois en eux. »

Le Notre-Père est le modèle de la prière chrétienne par excellence. Modèle avant tout de l’attitude spirituelle que doit avoir chaque disciple du Christ, mais surtout invitation à oser une relation filiale avec Dieu. Et même s’il est évident que toute prière remonte au Père, en apprenant aux disciples le Notre-Père, Jésus nous montre la façon de les nourrir.

Tags:
notre pere
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
La mise en garde du pape François contre la « tentation idolâtre ...
2
Lauriane Vofo Kana
Un livre pour garder l’espérance en temps de covid se hisse...
3
C8 Messe 15 août
La rédaction d'Aleteia
La diffusion de la messe du 15 août sur C8 fait réagir
4
Jeanne et Jean Bodet - Bébé Cotignac
Lauriane Vofo Kana
Meurtris par quatre fausses couches, ils accueillent leur « bébé ...
5
Louis Manaranche
« Traditionis Custodes » : un appel à l’unification liturgique
6
MESSE-TRIDENTINE
Timothée Dhellemmes
Traditionis Custodes : « L’occasion d’un rapprochement en v...
7
HIDILYN DIAZ
La rédaction d'Aleteia
Jeux Olympiques : la médaille miraculeuse sur le podium !
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement