Aleteia

Prier pour le sous-marin argentin disparu

Handout - ARGENTINE NAVY - AFP
Sous-marin San Juan - Argentine
Partager
Commenter

Le souverain pontife a réitéré dimanche ses prières pour l’équipage du sous-marin argentin disparu en Atlantique sud avec 44 hommes à bord.

Le submersible n’a plus répondu aux contacts avec la Terre depuis le 15 novembre. Lundi, on apprenait que le sous-marin militaire argentin San Juan avait signalé mercredi une avarie, lors de sa dernière communication avec sa base. Les recherches se poursuivent toujours. Mais dès dimanche, à Rome, le pape François a demandé à ce que l’on prie pour la bonne issue des recherches et a lui même assuré l’Argentine, pays dont il est originaire, de ses prières. Il a également confié les mariniers à l’intercession maternelle de la Vierge Marie.

Les confier à Enrique Shaw

À Buenos Aires, l’évêque argentin aux armées, Mgr Santiago Olivera, a demandé de confier les 44 sous-mariniers au serviteur de Dieu Enrique Shaw (1921-1962) un officier de marine connu pour son grand attachement à la Vierge Marie et au rosaire. Excellent élève des frères des écoles chrétiennes à Buenos Aires, il se distingua parmi les mariniers dès son entrée à l’école navale, pour ses témoignages de foi exceptionnels, devenant par la suite, un excellent catéchiste pour eux.

Le sous-marin ARA San Juan effectuait des exercices de surveillance dans la zone de Puerto Madryn, à quelque 300 kilomètres des côtes, au moment de sa disparition. Samedi soir, l’espoir était revenu après la réception d’appels satellitaires, interprétés par le ministère de la Défense comme des signaux de détresse émis par le sous-marin, mais depuis plus rien. La tempête enregistrée à ce moment-là n’a pas faibli, compliquant la tâche des secouristes. Un avion brésilien et un navire britannique sont mobilisés dans les recherches, ainsi qu’un avion de lutte anti-sous-marine de l’armée américaine et un aéronef de la Nasa. Les autorités argentines espèrent un simple problème de communication, d’autant que la balise d’urgence en cas d’avarie grave n’a pas été déclenchée.

Partager
Commenter
Tags:
argentine
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]