Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 14 avril |
Saint Maxime
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

Qu’est-ce qu’une pseudo-basilique ?

PSEUDO BASILICA

© Paolo da Reggio CC

Benjamin Fayet - publié le 18/11/17

Si la dénomination de basilique est assez commune, celle de pseudo-basilique ou église pseudo-basilicale apparaît plus confidentielle. Et pour cause, c’est à un petit détail architectural qu’on les reconnaît.

Cette appellation inspirée du lexique architectural allemand, peu utilisée en France, permet de définir une église à l’architecture particulière et rare. Bâtiment que l’on retrouve aussi bien à la période romane que gothique, l’église pseudo-basilicale désigne ainsi un édifice religieux avec un plan basilical.

Ainsi, sa structure est bâtie en longueur avec plusieurs nefs et s’oppose par là même aux églises à plan centré. Selon Howard Saalmann dans son livre L’architecture romane publié en 1963, une basilique « comprend trois nefs parallèles ou davantage, celle du centre étant plus élevée que celles qui la flanquent. Elle est généralement éclairée par des fenêtres percées dans la partie du mur qui est située au-dessus des colonnages destinés à séparer la nef des bas-côtés. La rangée des fenêtres est appelée claire-voie. »


SAINT JOHN LYON

Lire aussi :
Qu’est-ce qu’une primatiale ?

Une histoire de claire-voie

La spécificité de la pseudo-basilique ne se retrouve donc pas dans son organisation au sol mais dans sa structure verticale. En effet, dans ce type d’église,  contrairement à la définition ci-dessus, la nef centrale du bâtiment ne dépasse en hauteur que de peu ses collatérales. Or, dans la structure basilicale, nous l’avons vu, ce vaisseau central les surplombe nettement. Les trois nefs ont toutefois chacune une toiture séparée avec pour les secondaires un toit en appentis, c’est-à-dire un toit à une seule pente reposant sur la structure centrale.

Cette nef principale ne possède donc pas de claire-voie, l’espace nécessaire n’étant pas suffisant pour percer des ouvertures. C’est là où se situe la spécificité de la pseudo-basilique. Le terme s’oppose par conséquent à la structure basilicale classique où l’on retrouve toujours une claire-voie ou encore à l’église-halle dans laquelle l’ensemble des voûtes est au même niveau sous un même toit.


CRYPT FRANCE

Lire aussi :
Qu’est-ce qu’une crypte ?

Tags:
ArtsPatrimoine
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement