Aleteia

Amour chrétien : de quel côté sommes-nous ?

Partager
Commenter

Contre une vie chrétienne de routine, le pape François nous invite à ne pas céder à « la résignation et la paresse » qui rendent dur et méchant.

Confort, intérêts personnels, privilèges… Voilà comment le chrétien risque de s’éloigner de l’amour de Dieu. « Non par méchanceté, mais parce qu’on préfère ce qui est à soi », avertit ponctuellement le pape François dans ses discours et homélies. L’amour est dynamique, s’il se perd « la vie chrétienne devient stérile, un corps sans âme, une morale impossible, un ensemble de principes et de lois à faire cadrer sans raison », a-t-il mis encore en garde tout récemment à la messe de canonisation des 30 premiers martyrs du Brésil.

L’amour ça n’est pas… « prendre ses distances », ça n’est pas rester « confortablement » assis dans un fauteuil — fait de gain, de plaisir, de quelque joyeux passe-temps — et éviter les risques. Faire cela, rappelle le Pape, c’est « vieillir vite et de l’intérieur », c’est « se fermer » et finir par penser que tout dépend de soi, « de ce que je veux, de ce qui m’est nécessaire et me satisfait », jusqu’à en devenir « dur et méchant » et partir au quart de tour « pour un rien ». Aimer le Seigneur, et donc son prochain, c’est « dépasser la résignation et les caprices de notre moi susceptible et paresseux ».

L’habit de l’amour

Contre une vie chrétienne de routine, où l’homme se contente de la « normalité », sans élan, sans enthousiasme, et a la mémoire courte, le Saint-Père invite à un amour « pour la vie et jusqu’au bout », à l’image de tous ces saints dont l’habit quotidien a été l’amour de Jésus, « un amour si fou » qu’il a « laissé son pardon et son vêtement à ceux qui le crucifiaient ». Et nous, chrétiens, cet habit le portons-nous ? Nous souvenons-nous au moins une fois par jour, de confesser au Seigneur notre amour pour Lui, de Lui dire chaque jour : “Je t’aime Seigneur. Tu es ma vie” ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]