Aleteia

Passer du désir aux sentiments : 36 questions suffisent-elles ?

©alvin-mahmudov unsplash
Partager
Commenter

Qu’est-ce qui amène deux personnes à créer une relation forte et durable ? Il y a une vingtaine d’années, une recherche a été faite à ce sujet, impliquant un étonnant questionnaire. Il suffirait d’une heure passée à répondre à ces questions avec un inconnu pour qu’un lien fort se créé...

Docteur en psychologie sociale, Arthur Aron est chercheur à l’université Stony Brook, à New York. Depuis près de quarante ans, il étudie les conditions des rapprochements amicaux et amoureux et leur évolution. Lors d’une étude, il y a une vingtaine d’années, en collaboration avec d’autres chercheurs, il avait utilisé une technique particulière amenant 2 individus qui ne se connaissaient pas à se poser un set de 36 questions suivies de 4 minutes de silence, sur une heure. Au terme de ce temps, l’étude avait démontré que des liens très forts, jusqu’à l’amour, avaient été créés entre les deux personnes, un couple s’étant même marié six mois plus tard ! Retour sur ces questions ayant fait le tour du monde, suite à un article paru dans le New York Times : « Pour tomber amoureux de n’importe qui, faites ceci ».

Une curieuse étude

Arthur Aron aime étudier les relations amoureuses. A la recherche de ce qui pouvait en faire le pilier et de ce qui pourrait faire basculer la relation d’un simple désir à des sentiments plus profonds et durables comme l’amour, il a fini par élaborer une étude composée comme suit : tout d’abord 36 questions, réparties en trois parties. Ces trois parties vont progressivement vers un niveau beaucoup plus personnel et intense.

La première partie concerne plutôt des traits de personnalité généraux, reprenant les 5 facteurs de la personnalité, connus dans la recherche en psychologie : ouverture à l’expérience (originalité); consciencieusité (contrôle, minutie, discipline); extraversion (énergie, enthousiasme); agréabilité (amabilité, altruisme, affection) et neuroticisme (émotions négatives…).

La deuxième partie va traiter des préoccupations personnelles : connaître les buts, valeurs et motivations de l’autre, avoir une idée de ce qui modèle sa vie.

La troisième et dernière partie va percer plus particulièrement au sein même de l’individu, allant l’amener à l’auto-narration : parler des histoires que l’on se raconte à soi-même, du sens que l’on attribue à notre parcours ou à nos objectifs.

Au terme de ces questions sont observées 4 minutes de silence où les personnes se regardent droit dans les yeux.

L’étude est bien entendu réalisée selon des critères de sélection au préalable : des personnes qui ont des buts en communs, ou des intérêts similaires, ou encore une potentielle attraction physique… mais qui ne se connaissent absolument pas.

Après ce détail sur la recherche, on peut maintenant se demander : en quoi ces questions réussissent-elles à développer des sentiments solides chez deux personnes inconnues ?

Une vulnérabilité qui rapproche

Alors, à quel moment et grâce à quoi un simple désir se transforme-t-il en sentiments profonds et durables ? Selon cette étude, il semblerait que lorsque deux individus sont amenés à dévoiler des faits de leur intimité, et par là s’avouer vulnérable face à l’autre, alors naît une certaine proximité. Selon les auteurs de cette recherche, il semblerait que l’un des piliers d’une relation durable résiderait dans « l’auto-révélation personnelle, soutenue, croissante et réciproque ». Ainsi, se révéler à l’autre de façon intime et personnelle abaisserait les barrières qui s’élèvent entre « simple » communication et « relation approfondie ».

Nous pouvons donc comprendre que pour passer d’une attirance, qu’elle soit physique, intellectuelle ou autre, à des sentiments avérés, il ne serait question que de la création d’une intimité avec l’autre ! La recherche montre même qu’à un certain degré d’intimité développée, les attentes personnelles et points d’accord en commun sembleraient moins important pour construire une relation qui dure.

A votre tour ?

Suite à ces explications, vous aurez peut-être envie de connaître ces fameuses questions. D’autant plus qu’il a par ailleurs été prouvé également qu’au-delà d’un tel résultat, ces questions pouvaient en elles-mêmes renforcer des liens déjà présents entre deux personnes. Ainsi, vous avez tout le loisir de faire ce test avec votre époux, votre femme, votre petit(e) ami(e), et pourquoi pas avec une bonne amie, afin de renforcer votre relation.

Voici les 36 questions du Dr Arthur Aron :

Partie 1 :

  1. Si vous vous aviez le choix de n’importe qui dans le monde, qui inviteriez-vous à dîner ?
  2. Aimeriez-vous être célèbre? De quelle manière ?
  3. Avant de passer un appel téléphonique, répétez-vous parfois ce que vous allez dire ? Pourquoi ?
  4. A quoi ressemblerait une journée « parfaite » pour vous ?
  5. Quand avez-vous chanté pour vous-même pour la dernière fois ? Pour quelqu’un d’autre ?
  6. Si vous pouviez vivre jusqu’à 90 ans et garder soit l’esprit soit le corps d’un trentenaire pour les 60 dernières années de votre vie, que choisiriez-vous ?
  7. Avez-vous un pressentiment secret sur la façon dont vous allez mourir ?
  8. Citez trois choses que vous et votre partenaire semblez avoir en commun.
  9. Pour quoi vous sentez-vous le plus reconnaissant dans votre vie ?
  10. Si vous pouviez changer quelque chose dans la façon dont vous avez été élevé, de quoi s’agirait-il ?
  11. Prenez quatre minutes et racontez l’histoire de votre vie à votre partenaire, avec le plus de détails possible.
  12. Si vous pouviez vous réveiller demain en ayant acquis une qualité ou une compétence, laquelle serait-ce ?

Partie 2 :

  1. Si une boule de cristal pouvait vous révéler la vérité sur vous, votre vie, le futur ou quoi que ce soit d’autre, que voudriez-vous savoir ?
  2. Y a-t-il une chose que vous rêvez de faire depuis longtemps ? Pourquoi ne l’avez-vous pas faite ?
  3. Quel est le plus grand accomplissement de votre vie ?
  4. Quelle est la chose la plus importante pour vous en amitié ?
  5. Quel est votre plus beau souvenir ?
  6. Quel est votre pire souvenir ?
  7. Si vous saviez que vous alliez mourir soudainement dans un an, changeriez-vous quelque chose à votre façon de vivre ? Pourquoi ?
  8. Que signifie l’amitié pour vous ?
  9. Quels rôles jouent l’amour et l’affection dans votre vie ?
  10. Échangez alternativement avec votre partenaire quelque chose que vous considérez être chez lui une caractéristique positive. Partagez-en cinq au total.
  11. Dans quelle mesure votre famille est-elle unie et chaleureuse ? Pensez-vous que votre enfance a été plus heureuse que celle de la plupart des gens ?
  12. Que pensez-vous de votre relation avec votre mère ?

Partie 3 :

  1. Énoncez chacun trois vérités commençant par le mot « nous ». Par exemple, « Nous nous sentons tous les deux dans cette pièce… »
  2. Complétez cette phrase : « J’aimerais avoir quelqu’un avec qui partager… »
  3. Si vous deviez devenir un ami proche de votre partenaire, dites-lui ce qui serait important qu’il ou elle sache.
  4. Dites à votre partenaire ce que vous aimez chez lui ou chez elle ; soyez très honnête cette fois, en disant des choses que vous ne diriez peut-être pas à une personne que vous venez de rencontrer.
  5. Partagez avec votre partenaire un moment embarrassant de votre vie.
  6. Quand avez-vous pleuré devant quelqu’un pour la dernière fois ? Et tout seul ?
  7. Dites à votre partenaire une chose que vous appréciez déjà chez lui ou chez elle.
  8. De quoi ne peut-on pas rire ?
  9. Si vous deviez mourir ce soir sans la possibilité de communiquer avec qui que ce soit, que regretteriez-vous le plus de n’avoir pas dit à quelqu’un ? Pourquoi ne pas le lui avoir dit encore ?
  10. Votre maison, contenant tout ce qui vous appartient, prend feu. Après avoir sauvé vos proches et vos animaux de compagnie, vous avez le temps d’aller récupérer en toute sécurité une seule chose. Laquelle serait-ce ? Pourquoi ?
  11. Parmi tous les membres de votre famille, la mort de qui vous toucherait le plus ? Pourquoi ?
  12. Partagez un problème personnel et demandez à votre partenaire comment il le gèrerait. Demandez également à votre partenaire de vous dire comment il pense que vous vous sentez par rapport à ce problème.

Regardez votre partenaire dans les yeux en silence pendant quatre minutes.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]