Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 02 décembre |
Sainte Bibiane
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Ces expressions qui ont une origine biblique : « Faire des jérémiades »

Capture d_écran 2017-11-10 à 11.44.29

© Wikimedia

Jérémie se lamentant de la destruction de Jérusalem par Rembrandt.

Axelle Partaix - publié le 10/11/17

Découvrez ces expressions que nous utilisons depuis notre plus jeune âge. Certaines ont tellement imprégné notre culture qu'on ne soupçonne pas qu'elles puissent avoir une origine biblique.

« Arrête de faire des jérémiades !».

Voilà une phrase que l’on est souvent tenté de lancer, avec une certaine exaspération, à un enfant qui pleurniche ou à une personne qui se plaint sans cesse et se lamente sur son sort. L’expression « faire des jérémiades » (se lamenter sans fin) dérive de « Jérémie », nom de l’un des quatre grands prophètes de la Bible. Faut-il en déduire que Jérémie avait une personnalité particulièrement plaintive ? Pas si simple ! Il faut dire que la vie de prophète n’était pas de tout repos.

Jérémie, né au VIe siècle av. J.-C., est très vite appelé par Dieu pour devenir prophète et parler en son nom : « Ah ! Seigneur mon Dieu ! Je ne sais pas parler, je suis un enfant ! » (Jérémie 1, 6). Les Écritures le présentent comme un homme seul et solitaire qui vit dans le royaume de Juda entre 627 et 587 av. J.-C. À cette époque, Israël se retrouve coincé entre deux grandes puissances : l’Égypte et Babylone.




Lire aussi :
Ces expressions qui ont une origine biblique : « Qui va à la chasse perd sa place »

Un prophète courageux

Contrairement aux prophètes mensongers qui garantissent une fausse paix au peuple, Jérémie n’hésite pas à crier la vérité, quoi qu’il arrive et quoi qu’il lui en coûte. Tâche ingrate et difficile ! Car les hommes n’aiment pas recevoir de mauvaises nouvelles et ont la fâcheuse tendance à en rendre responsable celui qui les annonce. Et lorsqu’il prédit la chute de Jérusalem, chute qui pourrait être évitée avec le repentir du peuple juif et l’urgence de revenir à Dieu et à son alliance, il n’est pas spécialement bien accueilli.

Incompris, haï de tous, persécuté, emprisonné, condamné à l’exil, Jérémie reste malgré tout fidèle à sa tâche car : « Elle (la parole de Dieu) était comme un feu brûlant dans mon cœur, elle était enfermée dans mes os » (Jérémie 20, 9). Mais il n’hésite pas à se plaindre à Dieu des malheurs du peuple d’Israël et de la difficulté de sa mission, exprimant parfois violemment son désarroi, voire son désespoir : « Maudit soit le jour où je suis né ! » (Jérémie 20, 14). D’où l’amalgame avec la personnalité soi-disant plaintive du prophète. L’Histoire donna finalement raison à Jérémie puisque Jérusalem fut détruite par le roi de Babylone en 586 av. J.-C. et sa population déportée.

Tags:
Bible
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement