Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 30 novembre |
Saint André
home iconBelles Histoires
line break icon

Qu’est-il arrivé à Jacob, 11 ans, mort en priant ?

Jacob Therrien

Sandra Lessard | Facebook

Isabelle Cousturié - Publié le 09/11/17

Sa famille n’a pas de réponse sur les raisons de son décès, lors d'une randonnée, mais elle comprend que la prière et le signe de croix laissés par le petit garçon, juste baptisé, sont un précieux trésor à conserver.

Nous sommes le 22 octobre. Comme chaque année, la famille Therrien part en randonnée pédestre pour pique-niquer et respirer le bon air au pied des montagnes de la chaîne des Appalaches, à Saint-Joseph-de-Coleraine, au Québec. Jacob a 11 ans. C’est un garçon très sportif et en parfaite santé. Pourtant, sur le chemin du retour, un malaise le surprend. Il perd connaissance et meurt sous les yeux de Sandra, sa maman, horrifiée, à qui il vient de demander l’autorisation de prier. Lui, ce petit bonhomme « juste baptisé » et élevé dans une famille non pratiquante, racontera-t-elle.




Lire aussi :
S’endormir en priant, « une des nombreuses manières de sanctifier le nom de Dieu »

« Il ne m’avait jamais dit ça de sa vie (…) J’ai trouvé ça drôle, mais, si ça peut le motiver à avancer, j’ai dit : ben oui mon bonhomme, tu peux prier », raconte sa maman. « Il a fait son signe de croix et, à ce moment-là, il est parti. Ses yeux étaient ceux de quelqu’un qui a une perte de connaissance. Je lui donnais des tapes, je lui disais : voyons Jacob, qu’est-ce qui se passe ? Il a dit maman, je ne sais pas et ce fut ses derniers mots ».

Qu’a vu le petit Jacob ?

Qu’a vu le petit Jacob ? Pourquoi cette envie subite de prier ?  Être des enfants de Dieu « est dans notre ADN », a déclaré le pape François lors de la messe de Pentecôte, un fait « intériorisé » dans le cœur de l’homme par l’Esprit saint qui agit dans la vie de chacun. Et s’il ne se voit pas, l’Esprit saint se ressent, particulièrement chez les enfants qui, dès 3 ans, ont cette facilité étonnante à percevoir le mystère, l’Invisible.




Lire aussi :
Antonio, 8 ans, mort d’un cancer : « Maman, la Vierge Marie est venue me chercher »

Sœur Emmanuelle, décédée en 2008, explique dans son livre Un pauvre a crié, le Seigneur l’écoute que les yeux d’un enfant sont capables de voir l’invisible car « sa prière dépasse les contingences terrestres et atteint le paradis perdu où l’homme, avant sa chute, parlait à Dieu à la brise du soir ». La prière de Jacob serait donc cette prière « spontanée, confiante, caractéristique des jeunes années » dont parle « la sœur préférée des Français  » dans son ouvrage dédié à ceux qui ne savent pas prier. Cette prière, dit-elle, qui « disparaît généralement lorsque l’intelligence se développe et exige des preuves rationnelles pour souscrire à tout ce qui lui est présenté ».

Le don de l’Esprit saint

Près de trois semaines après ce triste évènement, les parents n’ont encore aucune réponse pour expliquer la mort de leur fils. La thèse de la malformation cardiaque a toutefois été écartée, ainsi que toute anomalie au niveau de la cage thoracique, rapporte Le Journal de Montréal. Mais ce qu’ils savent c’est que leur enfant savait aimer. N’est-ce pas là le don de l’Esprit saint qu’il avait en lui ? « Mon petit bonhomme a eu une belle vie, on a eu une belle vie de famille. Il pouvait nous faire quinze câlins par jour, sans même qu’on le demande. C’est ce qu’il m’a appris de plus précieux, de montrer aux autres à quel point on les aime et ça, personne ne peut me l’enlever. Serrez vos enfants dans vos bras et collez-les », exhorte aujourd’hui sa maman, sans peut-être se rendre compte tout-à-fait que son Jacob lui a présenté avant de « partir » l’ami le plus précieux des humains… Dieu !




Lire aussi :
Les sept dons du Saint-Esprit reçus au baptême pour guider notre vie

Tags:
EnfantsPrière
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
CHURCH
Agnès Pinard Legry
Une messe dimanche... trois scénarios possibl...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
messe avec masques
Agnès Pinard Legry
Les églises sont "des lieux de contamination"...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement