Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Il surmonte la prison et la toxicomanie grâce à la prière du chapelet

ROSARY BEADS
Ruggiero Scardigno | Shutterstock
Partager

Un Chilien, qui a passé 10 ans de sa vie en prison, dit avoir trouvé la foi puis changé radicalement de vie grâce à la prière du chapelet.

Enfant, Khristian Briones admirait les criminels de son quartier qui dévalisaient les camions de nourriture pour la distribuer aux affamés. Mais en grandissant, élevé par ses grands-parents dans la pauvreté, il n’échappe pas à une infernale spirale qui le conduit de l’alcool à la toxicomanie, de la violence à la délinquance. Le Chilien se retrouve dans des centres de détention pour mineurs où il « s’acclimate au crime » selon ses propres mots. « Je suis devenu accro à la drogue et de plus en plus violent », a-t-il confié récemment à ACI Prensa. Mais paradoxalement, Khristian Briones demeure « catholique à [sa] façon ».

La Vierge de Montserrat et le chapelet

Au Chili, de nombreux criminels ont une dévotion pour la Vierge de Montserrat qu’ils considèrent comme leur patronne. Malgré ses prières, Khristian Briones doit composer avec la violence inouïe des prisons chilienne. En quelques temps, il reçoit vingt coups de couteau en prison, se retrouve blessé par deux fois et même brûlé au troisième degré sur un tiers de son corps.

Pourtant sa vie va basculer grâce au chapelet. Avec le programme de réinsertion de l’Atelier du Rosaire mis en place par la Fondation Paternitas, il se met à fabriquer des chapelets. C’est à ce moment là que Khristian Briones est touché pour la première fois. « Le chapelet est une lumière dans l’obscurité de la prison » assure-t-il aujourd’hui. Libre, il devient assistant de nettoyage à la Fondation Paternitas et renforce un peu plus sa foi. Avec huit autres anciens détenus, il se met à vendre des chapelets dans les bus. Dans le même temps, il commence à donner des conférences de motivation et à étudier le travail social. Finalement, il devient instructeur à l’Atelier du Rosaire. Mais il se détourne pourtant à nouveau de la foi et retombe dans la toxicomanie, après une dépression.

Touché une seconde fois par la foi

Ce sont des mots simples qui le sauveront. Un jour, il donne une cigarette à quelqu’un qui lui répond en guise de remerciement : « Que Dieu vous bénisse ! ». Une phrase, un encouragement qui l’a convaincu de reprendre le bon chemin. « J’ai pleuré, j’ai prié et je me suis accroché au chapelet, j’ai recommencé à pratiquer ma foi » souligne Khristian Briones. Désormais, l’ex-prisonnier se livre corps et âme dans le catholicisme. C’est lui qui est à l’origine d’une campagne de prière « Un million de chapelets pour le pape, la foi, la vie et la famille » pour accueillir le pape François lors de sa visite au Chili les 15 au 18 janvier l’année prochaine.

« J’ai la foi que Dieu existe et que Notre-Dame est avec nous, et elle peut vous changer. La Vierge m’a empêché de mourir, elle m’a aidé à aller de l’avant […]. Dieu travaille sur moi afin que je devienne un meilleur chrétien », explique-t-il. Khristian Briones veut partager un message d’espoir avec les prisonniers, à travers « un atelier de chapelet environ quatre fois par semaine avec la catéchèse et la messe inclus ». Il projette également de commencer une fondation de réhabilitation et de réintégration pour les prisonniers. L’ex-délinquant est certain qu’« avec la prière, le but peut être atteint ».

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]