Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Antoine de Saint Exupéry avait-il la foi ?

Saint-Exupery - the little prince
© HO / CENTRO DOCUMENTAL DE LA MEMORIA HISTORICA / AFP
Antoine de Saint-Éxupéry.
Partager

Stan Rougier, prêtre et conférencier publie "Que peut-on dire aux hommes ?", son 40e ouvrage. Une biographie spirituelle d’Antoine de Saint Exupéry, l’écrivain qui lui a permis de trouver un sens à sa vie.

Converti au Christ voilà plus de 60 ans grâce la lecture de Citadelle, œuvre posthume d’Antoine de Saint Exupéry, le père Rougier ne pouvait pas faire l’économie d’un ouvrage sur l’homme qui lui fit découvrir Dieu. L’auteur du Petit Prince considérait lui-même que son livre Citadelle était son testament spirituel. Et Stan Rougier d’ajouter : « J’ai lu la Bible avec les yeux de Citadelle et j’ai lu Citadelle avec les yeux de l’Évangile ».

Un différend entre Jésus et Saint-Ex

« Il y a un différend entre Saint Ex et Jésus-Christ, c’est certain », explique Stan Rougier. Pour Antoine de Saint Exupéry, les données historiques de l’écriture des Évangiles ne lui semblaient pas suffisamment fondées. Mais en même temps, n’oublions pas qu’il a écrit : « Il faut servir l’idée chrétienne du Verbe qui Se fait chair. » (Écrits de guerre 1939-1944, Gallimard, p. 118)

Le père Rougier révèle plusieurs étrangetés dans les propos de l’écrivain-aviateur : « Si j’avais la foi, il est bien certain que, passée cette époque de “job nécessaire et ingrat”, je ne supporterais plus que Solesmes » (monastère bénédictin en Sarthe – ndlr) (Écrits de guerre, p. 377). Saint Ex est désespéré de ne pas avoir cette foi là.  

En quelques mots, le père Rougier désigne Antoine de Saint Exupéry comme un mystique à l’état sauvage, un chercheur d’absolu. « Il récoltait de nombreuses intuitions dans les diverses traditions monothéistes ». N’allant pas jusqu’à le qualifier de syncrétique, le père Stan a le sentiment que Saint Ex, comme il l’appelle, « faisait le grand écart entre Blaise Pascal et Nietzsche. Son message est porteur des sagesses du monde, invitant les hommes au partage, à la solidarité, la fraternité. » « J’ai la religion du sauvetage », aimait à dire l’écrivain (Œuvres complètes, Gallimard, p. 861).

Chrétien ou pas ?

Pour autant, rappelle le père Rougier, « une des grandes souffrances de Saint Ex fut que l’élan religieux soit mis de côté en France et dans tout l’Occident. » « J’ai l’impression que nous marchons vers les temps les plus noirs du monde », s’angoissait Antoine de Saint Exupéry (Écrits de guerre, p. 381). « Une vision qui est peut-être pessimiste, note le père Stan, mais qui est réaliste. En s’écartant de la foi de son enfance, il a laissé se déliter l’espérance et ne s’en console pas. » « Je ne suis pas bien sûr d’avoir vécu depuis l’enfance » (Lettres à sa mère, Gallimard, p. 220). Stan Rougier ajoute : « Son tourment me rappelle celui du biologiste Jean Rostand : “Ceux qui croient en Dieu, pensent-ils aussi souvent à Lui que nous qui n’y croyons pas, pensons à Son absence ? » (Pensées d’un biologiste, J’ai Lu, n°D5, p. 75).

Au cours des retraites spirituelles qu’il anime et de ses conférences, plusieurs personnes ont confié à Stan Rougier : « Saint Exupéry m’a éveillé à la dimension spirituelle et je ne l’aurais pas été par des auteurs marqués comme appartenant au sérail catholique… ». Pourtant, dans une correspondance avec Jacques Maritain (auteur de L’Humanisme intégral), l’écrivain affirmait fermement son appartenance religieuse : “J’engage tout simplement et en totalité ma conscience de chrétien… » (Écrits de guerre, p. 283).

Il mène à Dieu

« En somme, résume le père Stan, il me semble qu’à travers ses ouvrages, Saint Ex s’adresse aux personnes qui sont aux frontières de l’Église — aux périphéries comme dirait le pape François — et qu’il les aide à découvrir la vie spirituelle, l’importance de la prière, de la méditation et de la vie intérieure ». Quant à moi, c’est une certitude, c’est lui qui, dans les années autour de mes vingt ans, m’a donné le goût de Dieu et du sacerdoce par cette phrase qui fut un déclic à la lecture de Citadelle : « À la tête de ma cité, j’installerai des poètes et des prêtres. Ils feront s’épanouir le cœur des hommes ». Et sa citation préférée de Saint Exupéry : « Celui-là qui aime tous les hommes à travers Dieu, aime infiniment plus chacun, que celui qui n’en aime qu’un seul et étend à son complice le champ misérable de sa personne ». « Celui qui a écrit ces mots peut difficilement être présenté comme “agnostique” ! »

Le livre de Stan Rougier Que peut-on dire aux hommes ? (éditions Mame, octobre 2017) répond à une immense dette envers ce guetteur de signes qu’était Antoine de Saint Exupéry. « Dieu a plus d’un tour dans son cœur et plus d’une seule demeure dans Sa Maison ».

« Que peut-on dire aux hommes ? » : Saint Éxupéry à l’approche de Dieu, Stan Rougier, Mame, octobre 2017, 15, 90 euros.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]