Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 02 décembre |
Sainte Bibiane
Aleteia logo
For Her
separateurCreated with Sketch.

Six idées pour un retour à la maison serein après l’accouchement

MOTHER WITH NEWBORN

© Shutterstock

Fanny Leroux - publié le 30/10/17 - mis à jour le 17/11/22

Après de longs mois de grossesse et un accouchement tant attendu, arrive le moment de rentrer à la maison avec votre nouveau né. Cette étape peut s’avérer assez délicate et parfois stressante, après l'encadrement rassurant de la maternité. Heureusement, il y a quelques astuces afin de prendre ses marques plus facilement dans cette nouvelle vie avec bébé...

Neuf mois d’attente, parfois un peu plus ou un peu moins, et vous voilà enfin avec votre bébé dans les bras. Une nouvelle étape de votre vie commence et le retour à la maison est un moment clé, évidemment lors de la naissance de votre enfant mais surtout également lors de votre retour à domicile. Que cela soit un retour précoce ou après un séjour à l’hôpital ou en clinique, rentrer chez soi est quelque chose qui se prépare et s’organise selon plusieurs facteurs déterminants. Retour sur les choses bonnes à savoir, afin d’anticiper au mieux cet instant précieux…

1Préparez votre maison

Chambre de bébé

Première chose à anticiper, les affaires autant pour bébé que pour vous-même. En effet, avoir acheté quelques habits, biberons, couches et tout le matériel nécessaire pour l’arrivée du petit semble évident, mais prévoyez également d’avoir l’essentiel pour vous. Habits confortables, coussin d’allaitement, magazines, livres, films… Prévoyez tout ce qui vous fera plaisir et vous mettra à l’aise lorsque vous rentrerez chez vous. Essayer d’anticiper les courses pour avoir le moins de choses à penser les premiers jours. Vous aurez ainsi de quoi profiter pleinement des premiers instants avec votre enfant dans votre foyer, sans vous soucier de rien.

2Soyez entourée dans une juste mesure

RODZICE

Il est capital d’avoir des personnes « ressources » autour de soi en rentrant de la maternité. En première position bien entendu, votre conjoint. Il apprendra alors son nouveau rôle de père, en découvrant en même temps un nouvel aspect de son rôle d’époux, celui de soutenir sa femme nouvellement devenue mère.

D’autre part, votre famille ou quelques amis proches auront sûrement une place déterminante, même s’ils ne sont pas habituellement des acteurs de votre quotidien. Profitez-en pour exprimer vos ressentis, faire part de vos doutes. N’hésitez pas à accepter leur aide pour telle ou telle tâche ménagère ou service, ou au contraire, à leur dire également s’ils sont trop intrusifs. Il faut en effet trouver le juste équilibre entre « être entourée » et « être envahie ».

Certaines personnes peuvent parfois être pleines de bonnes intentions mais sans se rendre compte qu’ils sont trop envahissants. Posez vos limites lorsque vous sentez qu’ils les dépassent. C’est tout à fait légitime et compréhensible d’avoir besoin de repos et de moments de retour sur soi après une telle étape de vie.

3Laissez-vous le temps de prendre vos repères

Young mother

Vous allez justement peut-être demander à vos proches de vous laisser du temps, mais n’oubliez pas de vous en laisser aussi. Ne vous mettez pas la pression sur ce qui « devrait » être fait, et comment cela devrait l’être. Une seule règle d’or avec un nouveau-né : il n’y a pas de règle. Faites vous confiance, il existe ce que l’on appelle l’instinct maternel.

Lors de votre retour à la maison, tout votre entourage bienveillant s’empressera de vous donnez mille conseils, qui seront sûrement parfois plus perturbants qu’autre chose, car contradictoires ou vous semblant inappropriés ou inadaptés. Et si c’est le cas, suivez votre instinct. Ce ne sont que des conseils, vous êtes libres de les suivre ou ne pas suivre. Il faut garder en tête que chaque individu est unique, y compris vous et votre enfant. Par conséquent, ce qui est applicable à une personne ne l’est pas forcément à une autre. Cependant, le lien que vous avez avec votre enfant est quelque chose de particulier et vous pouvez lui faire confiance. Qui d’autre qu’une mère sait ce qui est le mieux pour son enfant ?

Prenez vos repères en tant que mère, même s’il ne s’agit pas du premier enfant, c’est une nouvelle personne, différente. Apprenez à connaître ce  petit être qui fait maintenant partie de votre vie : son rythme, ses préférences… C’est un travail de longue durée qui nécessite de la patience, de l’attention et du temps.

4Soyez accompagnée par des professionnels

WEB2- Tired Mother Suffering From Post Natal Depression – shutterstock_290850863.jpg

Savez-vous qu’après votre retour à la maison, vous pouvez bénéficier du suivi d’une sage-femme jusqu’au 12ème jour de bébé, intégralement pris en charge par l’assurance maladie ? Vous pouvez ainsi rentrer chez vous en toute tranquillité, sachant que vous aurez encore la possibilité de poser vos questions à une professionnelle, des questions qui surviennent bien souvent après le retour à domicile.

Effectivement, lorsque l’on rentre à la maison avec un nouveau-né, tout est différent de l’univers bien cadré de l’hôpital et on se retrouve confronté à des difficultés ou questionnements qu’on n’avait pas anticipés. Pensez également à vous tourner vers le service de Protection Maternelle et Infantile (PMI) le plus proche de chez vous. Il dispose d’infirmières puéricultrices et de sages-femmes qui pourront également vous aider si besoin.

5Trouvez des moyens de pallier aux désagréments post-accouchement

shutterstock_530326441.jpg

Il est possible que vous souffriez encore de fatigue et de douleurs de-ci de-là, c’est normal. Votre corps vient de donner la vie. Que cela soit musculaire ou osseux, il existe plusieurs techniques afin de vous aider à vous remettre. Vous pouvez rendre visite à un ostéopathe par exemple ou envisager des massages de détente. Pensez surtout à prendre soin de vous. Une maman heureuse fera un bébé heureux.

Il vous faudra un petit moment pour redécouvrir et retrouver votre corps quelque peu changé par l’épreuve vécue. Tous les exercices d’assouplissement et de relaxation pourront être bénéfiques, à la fois pour la récupération de votre corps et la mise en place de l’allaitement si vous décidez d’allaiter. N’oubliez pas aussi de bien vous nourrir, de façon saine et équilibrée. L’alimentation est un facteur majeur pour retrouver la forme. Il vous faut refaire le plein de vitamines et de minéraux. Organisez des petits repas avec des amies de temps en temps pour sortir de la nouvelle routine centrée sur bébé !

Et aussi : le cas du retour précoce à domicile

Si vous souhaitez rentrer chez vous au plus vite après l’accouchement pour éviter la valse incessante des soignants autour de vous et du bébé il est maintenant possible d’effectuer un retour « précoce », c’est-à-dire moins de 72h post-accouchement par voie basse, ou quatre jours post césarienne. Bien entendu, il faut remplir quelques conditions afin de pouvoir bénéficier de cette opportunité. La santé de la maman et de l’enfant doivent être satisfaisantes, le lien mère-enfant établi et le suivi à domicile doit être programmé avant la sortie. Ce choix implique que tout soit prêt et réfléchi à domicile, notamment au niveau du couple et de l’organisation familiale s’il y a d’autres enfants.

Ces prénoms de fille aux multiples saintes patronnes :

Tags:
grossesseMaternité
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement