Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 07 mars |
Saintes Perpétue et Félicité
home iconActualités
line break icon

Le retour des chrétiens dans la plaine de Ninive perturbé par des accrochages

Sylvain Dorient - Publié le 27/10/17

Des milliers de chrétiens irakiens retournent sur leurs terres ancestrales, autour de Mossoul et dans la plaine de Ninive, mais de nouveaux affrontements menacent leur réinstallation.

« Nous n’en espérions pas tant, il y a déjà un millier de familles chrétiennes qui sont revenues à Qaraqosh », se réjouit auprès d’Aleteia Roger Kairallah, responsable des projets Moyen-Orient pour laFondation Raoul Follereau. Il faut beaucoup de courage à ces chrétiens pour revenir dans leurs demeures, qui portent souvent les stigmates de quatre ans de guerre contre Daesh. Le clergé local, infatigable partisan de la présence chrétienne en Irak, collabore avec les associations humanitaires pour que leurs paroissiens retrouvent rapidement des conditions de vie décentes, du travail et des écoles.

Grâce à eux, l’université de Qaraqosh peut rouvrir ses portes, incitant la jeunesse à ne pas chercher un avenir ailleurs. « Nous participons à l’aménagement de quatre  foyers à Qaraqosh pour les étudiants », calcule Roger Kairallah. La Fondation Raoul Follereau participe aussi au réaménagement des chrétiens dans les villages de Baqofa et de Telkuf, dans la plaine de Ninive, mais là-bas, tous ses projets sont compromis.

Une nouvelle fuite

Mercredi 25 octobre, de violents accrochages opposaient l’armée irakienne et les peshmergas kurdes, justement dans les villages de Baqofa et de Telkuf. Une femme a été blessée dans les tirs croisés, ainsi que trois enfants qui jouaient au football. Les 700 familles chrétiennes qui rebâtissaient péniblement leurs maisons ravagées par Daesh ont dû fuir à nouveau. Les scènes ressemblent à celle de 2014 : des voitures surchargées, partant dans le désert, à la recherche d’un abri, qu’elles ont fini par trouver àAlqosh, un village chrétien situé plus au nord.

Un ennemi en chasse un autre

Daesh n’est pour rien dans ce nouveau malheur : les derniers combattants de l’État islamique sont à des centaines de kilomètres au sud-ouest, subissant un assaut conjoint des armées syriennes et irakiennes. Mais l’État irakien ne peut pas admettre que le Kurdistan irakien se déclare indépendant, à la suite du référendum du 25 septembre 2017. Dans ce nouveau conflit, les chrétiens sont une fois de plus pris entre deux feux, et redoutent de ne plus pouvoir retrouver de sécurité sur leurs terres.

C’est ce mot de « sécurité », qui revient sans cesse dans les conversations avec les familles assyriennes, constate Roger Kairallah. Ils sont prêts à beaucoup de sacrifices pour re-labourer leurs champs, remettre en état les maisons et les terrains en friche, mais ils ont besoin d’être sûrs que leurs efforts ne seront pas vains. Ils craignent, légitimement, de devoir tout quitter, de vivre des années dans des camps de réfugiés, pour ne trouver à leur retour que des amas de ruines.

Le soutien des jeunes Assyriens combatifs

Pourtant, Roger Kairallah ne perd pas espoir car il est convaincu qu’Irakiens et Kurdes parviendront à s’entendre : « Tout le monde est fatigué de la guerre, il faudra bien qu’ils négocient ». Il constate aussi que de plus en plus de jeunes Assyriens se passionnent pour la culture de leur pays et font tout leur possible pour soutenir leur communauté. Parmi eux, Reven est un ingénieur trentenaire, qui parcourt avec des amis les villages de chrétiens. Aujourd’hui, ils font de l’aide d’urgence, distribuant des vivres et des couvertures à ceux qui ont dû fuir. « Ils sont d’un dévouement incroyable, et le fait de voir des jeunes comme eux donner autant de leur personne, encourage tout le monde », conclut Roger Kairallah. Aujourd’hui, jeudi 26 octobre, il n’y a pas eu d’accrochage, et il espère que cela augure le meilleur pour la suite.

Tags:
Chrétiensninive
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Rachel Molinatti
Irak : chaque matin, Sara, musulmane, va prier devant la Vierge d...
2
La rédaction d'Aleteia
EN DIRECT – En Irak, François dénonce « le terrorisme qui a...
3
Bérengère Dommaigné
Tibo InShape récidive avec une vidéo chez les sœurs de Boulaur
4
WEB2-IRAK-IMEDIA
Hugues Lefèvre
Les cinq choses à savoir sur le voyage du pape François en Irak
5
LA BONNE MORT
Père Nathanaël Pujos
Que se passe-t-il au moment de la mort ?
6
Ziggurat of Ur
Caroline Becker
Irak : la visite du Pape, véritable pèlerinage en Terre sainte
7
Guillaume et Dorota Andrieu
Marzena Devoud
« Notre challenge ? Faire découvrir aux fiancés que l’on do...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement