Aleteia

Aveugle et sourd, José peut suivre le foot grâce à un langage inventé par son ami César

Partager
Commenter

José Richard Gallego, fan de football avant de perdre la vue et l'ouïe, arrive à poursuivre sa passion grâce à l'aide précieuse de son meilleur ami, César Daza.

José Richard Gallego, un Colombien de 36 ans, est né avec le syndrome d’Usher. Cette maladie génétique rare qui touche un enfant sur 30 000 fait progressivement perdre l’ouïe et la vue. Ainsi José n’entend plus depuis l’âge de 9 ans et ne voit plus depuis qu’il a 15 ans. Fan de football, il n’a pas pour autant abandonné sa passion. Mais il a dû s’adapter. Comment ? Grâce à son meilleur ami, César Daza, qui l’accompagne depuis deux ans au stade et lui fait vivre les matchs d’une façon bien singulière.

José s’assoit en tribune sur une chaise, dos au terrain. César se met en face de lui, prend ses mains et les agitent sur un tableau spécial imitant un terrain. Grâce à cela, José comprend tout ce qui se passe. Les deux compères ont développé ensemble un langage qui permet d’expliquer les tactiques, signaler qu’une équipe vient de prendre le ballon, annoncer un but, avertir d’un carton jaune ou rouge. Ils ont aussi imaginé des signes qui leur permettent de communiquer des informations encore plus détaillées, en frappant par exemple la main de José d’une manière spécifique. Et à chaque but, les deux hommes partagent leur joie de la même façon.

José confie : « Avec ce tableau, je ressens quand les gens crient, sautent, secouent l’aide pour comprendre et imaginer l’environnement dans lequel je suis ». Et cela marche au stade ou devant sa télévision. Les deux hommes sont devenus inséparables, bien qu’ils ne supportent pas la même équipe. En effet, César est fan de l’équipe de Santa Fe tandis que José Richard supporte celle des Millionarios. L’histoire ne dit pas si César est de mauvaise foi quand il commente un match opposant les deux équipes.

Tags:
football
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]