Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 29 février |
Saint Auguste Chapdelaine
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Comment reconnaître le pécheur que je suis ?

Isabelle Cousturié ✝ - publié le 21/10/17

Voici les conditions énoncées par le pape François lors d'une messe à Sainte-Marthe pour arriver à cette prise de conscience qui permet de rencontrer la miséricorde de Dieu.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

Se reconnaitre « pécheur » est la porte qui permet d’accéder à Jésus, de le rencontrer, a déclaré le pape François en commentant la conversion de saint Matthieu, partagé entre la miséricorde et le péché avant de devenir missionnaire et choisi comme apôtre. Matthieu, a-t-il dit, a « un œil sur Dieu » et l’autre « sur l’argent », mais Jésus « l’a regardé avec tant d’amour » que toutes ses résistances sont tombées et il l’a suivi. L’amour de Jésus, a souligné le Saint-Père a pu entrer dans son cœur parce qu’il « savait qu’il était pécheur ». Fonctionnaire à un poste de douane, il savait « que personne ne l’aimait, même qu’on le méprisait », et cette prise de conscience lui a ouvert la porte qui donne accès à la miséricorde de Jésus.

« Se sentir pécheur est la première condition pour recevoir son regard de miséricorde », a expliqué le Saint-Père. Et cela consiste à se voir « tel que l’on est » avec le regard de la vérité. De même que « la première condition pour être sauvé » est de « se sentir en danger », « la première condition pour être guéri » est de « se sentir malade », a poursuivi le Pape. Il ne faut pas avoir peur du regard de Jésus « si beau, si bon, si miséricordieux », ce regard, « nous le sentons sur nous quand nous prions », c’est un « regard d’amour, un regard de miséricorde, le regard qui sauve ».

Jésus, a-t-il rappelé, n’est pas venu appeler les justes, mais les pécheurs. Alors pour être appelés, il est indispensable de se reconnaître « pécheur », et pas de manière abstraite mais concrètement en ayant conscience des vrais péchés. Pas comme certains catholiques qui croient connaître très bien « la doctrine », savent « mieux que quiconque comment il faut faire » mais ont oublié le premier commandement de l’amour, et croient que le salut vient d’eux.

Tags:
MiséricordePape François
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement