Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 29 juillet |
Sainte Marthe
home iconActualités
line break icon

Pape François : « La mort révèle ce que nous avons semé de véritablement bon »

Xavier Le Normand - I.Media - Publié le 18/10/17

Le pape François a poursuivi le 18 octobre 2017 place Saint-Pierre au Vatican son cycle de catéchèses sur l’espérance, se penchant sur l’attitude face à la mort. Pour celui qui croit en Dieu, a-t-il expliqué, l’espérance face à la mort est "une porte qui s’ouvre complètement".

La douleur face à la disparition d’un être cher, a expliqué le souverain pontife, nous révèle que la mort est « un fléau qui défigure le dessein d’amour de Dieu, et le Sauveur veut nous en guérir ». Mais le Christ, a continué l’évêque de Rome, est « la Résurrection et la Vie » et nous demande de « préserver la petite flamme » d’espérance en notre cœur, plutôt que de céder à la colère et au désespoir.

« Toute notre existence se joue-là, entre le camp de la foi et le précipice de la peur », a détaillé le Pape. Savoir garder cette espérance est une véritable grâce, a-t-il affirmé. Car pour qui croit, cette espérance devant la mort « est une porte qui s’ouvre complètement ». Et pour celui qui doute, elle est « un rayon de lumière qui filtre à travers une porte pas totalement fermée ».

Le Seigneur « nous prendra par la main »

Au moment de notre mort, a soutenu le pape François, le Seigneur « nous prendra par la main ». Sortant de son texte écrit, il a demandé aux participants de fermer les yeux pour penser à ce moment. Le Seigneur lui-même se présentera « avec sa tendresse, sa bonté, son amour », a-t-il affirmé, et « l’espérance deviendra réalité ».




Lire aussi :
Antonio, 8 ans, mort d’un cancer : « Maman, la Vierge Marie est venue me chercher »

Alors que les signes de civilisation les plus anciens révèlent un culte des morts, notre époque tend toujours plus à masquer la mort, a regretté le pontife. Pourtant, en ayant le courage de la regarder en face, elle « met à nu notre vie ». Ainsi, la mort révèle les vanités et les manques d’amour de même que « ce que nous avons semé de véritablement bon ». C’est un « sain réalisme » qui nous évite le « délire d’omnipotence », a insisté le Pape.

Tags:
mortPape FrançoisVatican
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Christophe Dickès
Traditionis Custodes : « La diversité des rites fait la richesse ...
2
POPE FRANCIS
La rédaction d'Aleteia
Une indulgence plénière accordée ce dimanche 25 juillet
3
MSZA TRYDENCKA
Mgr Dominique Rey
« Nous devons tous recevoir “Traditionis Custodes” dans l’obéissa...
4
ELDERLY MAN
Philip Kosloski
Ce psaume qui souligne avec justesse la beauté de la vieillesse
5
HAPPY
La rédaction d'Aleteia
La prière des grands-parents
6
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes : l’appel de jeunes « tradis » au pape...
7
Lauriane Vofo Kana
La délicate mise en œuvre du pass sanitaire dans les lieux de cul...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement