Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le Pape « prie toujours le Saint-Esprit » avant d’accorder une interview

POPE PRAYING
Antoine Mekary I ALETEIA
Partager

Dans un livre à paraître le 21 octobre consacré à sa façon de communiquer, le pape François explique comment il s'adresse aux journalistes. 

Le quotidien italien la Repubblica a publié ce mardi 17 octobre les bonnes feuilles d’Adesso fate le vostre domande (« Maintenant posez vos questions »), livre écrit par le père jésuite Antonio Spadaro, dont le souverain pontife a signé la préface. Pendant les voyages, confie le pape François « cela me plaît de regarder les personnes dans les yeux et de répondre à leurs questions avec sincérité ».

Comme Jésus sur le chemin d’Emmaüs

« Je veux une Église qui sait comment entrer dans les conversations des gens, qui sait dialoguer », écrit le successeur de saint Pierre. Le pape François explique également prendre pour modèle, dans cet exercice particulier, la rencontre de Jésus ressuscité avec les deux disciples sur le chemin d’Emmaüs (Luc 24, 13-35). Il perçoit ces sessions de questions-réponses pendant les voyages comme une partie importante de son ministère. Selon lui, elles « ont une valeur pastorale ».

Le successeur de Pierre déclare chercher à répondre de « façon spontanée » tout en étant compréhensible et évitant de s’exprimer avec des « formules rigides ». « Pour moi les entretiens sont un dialogue, pas une leçon », assure-t-il. C’est pourquoi il reconnaît ne jamais se préparer, ce qui parfois lui fait craindre d’être mal interprété. Un risque pastoral qu’il est toutefois prêt à courir. Le pape François reconnaît toutefois qu’il doit être prudent : « Je prie toujours le Saint-Esprit avant de commencer ».

Le Pape assure répondre à ses interviews de la même manière qu’il prononce ses homélies à Sainte-Marthe, « [sa] paroisse ». « J’ai besoin de cette communication avec les gens » détaille le pontife qui souhaite une « Église qui sache s’insérer dans les conversations des hommes ». Il confesse également : « J’ai du toupet mais je suis aussi timide ». Pour lui la confiance, « mode de communication de [son] ministère est primordiale » sans quoi il ne concéderait aucun entretien.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]