Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Nous avons interviewé le « Jésus » de Pascal Obispo

Partager

Un peu avant la première, Mike Massy, qui interprète Jésus dans « Jésus, de Nazareth à Jérusalem », a livré à Aleteia sa vision du personnage qu'il incarne.

Chanteur, auteur-compositeur, interprète et acteur, Mike Massy demeure inconnu en France. Pourtant, avec six albums, des séries télévisées, des courts métrages et des pièces de théâtre, le Libanais peut se targuer d’une carrière bien remplie au pays du Cèdre. Il ne fait néanmoins aucun doute que le public français découvrira ce talent avec Jésus, de Nazareth à Jérusalem.

Plus spirituel que religieux

Mike Massy a grandi avec un père grec orthodoxe et une mère maronite. S’il a été au catéchisme et a reçu une solide éducation religieuse, il confesse : « La spiritualité a pris beaucoup plus de place à la maison chez nous que la religion ». Un foyer dans lequel il a appris « l’amour et la tolérance ».

 

« Plus spirituel que religieux », l’acteur a redécouvert les Évangiles, visionné des films sur Jésus et des pièces de théâtres, pour préparer son rôle. Il estime néanmoins compliqué d’interpréter Jésus, car « il y a une ligne fine entre la vulgarité et la justesse vis-à-vis de ce personnage ». Selon lui, « découvrir Jésus en trois mois en lisant les Évangiles » n’est pas suffisant pour interpréter le rôle, car « il faut le connaître toute une vie ». « J’ai eu la chance de le connaître vraiment auparavant pour pouvoir l’incarner aujourd’hui », explique-t-il. Car, d’après Mike Massy, « il faut se rapprocher de Jésus l’homme pour le comprendre et pour pouvoir l’incarner avec beaucoup d’humilité. »

Son désir est que cette fresque musicale, qui « parle d’amour, de pardon et de guérison », plaise aux croyants comme aux non-croyants. Comme Christophe Barratier, le metteur en scène, il estime que « ce n’est pas un spectacle qui parle de religion, mais c’est un spectacle qui parle de la vie de Jésus. La religion n’est venue que quatre siècles après. »

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]