Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Saint Jean Paul II, le Pape prophétisé à Fatima !

JOHN PAUL II FATIMA
© Giancarlo GIULIANI I CPP I CIRIC
Partager

Un Pape avait été prophétisé à Fatima à travers un mystère douloureux : saint Jean Paul II, qui a été protégé par la main de Marie lors de l’attentat du 13 mai 1981.

Le cardinal Ratzinger (futur Benoît XVI) a lui-même expliqué comment le Pape polonais a été sauvé : « C’est une main maternelle qui guida la trajectoire de la balle et le Pape agonisant s’est arrêté au seuil de la mort ! ». Qu’ici une « main maternelle » ait dévié la balle mortelle montre seulement encore une fois qu’il n’existe pas de destin immuable, que la foi et la prière sont des puissances qui peuvent influer sur l’Histoire et que, en définitive, la prière est plus forte que les projectiles… ! ». Ainsi, la balle qui aurait dû être mortelle sera offerte par Jean Paul II au sanctuaire de Fatima au Portugal. Elle est aujourd’hui incrustée dans la couronne de la statue officielle de Notre Dame du Rosaire.

Le message de la Vierge à Fatima nous plonge dans les terribles épreuves et les redoutables menaces du monde contemporain… En faisant prier pendant six mois le chapelet quotidien aux trois enfants choisis par son Cœur Immaculé, ainsi que des dizaines de milliers de fidèles, elle arrêtera la première guerre mondiale… mais pas la seconde avec ses plus de 80 millions de mort, car on ne répondra pas à ses demandes pour l’éviter. Mais en 1984, quand Jean Paul II consacre le monde et la Russie communiste à son Cœur Immaculé, on évitera une guerre atomique et l’empire soviétique s’écroulera sans violence peu après. Fatima nous place comme jamais dans le combat eschatologique des derniers temps qui se gagne le chapelet à la main et par les sacrifices, si petits soient-ils !

Mais la fin des temps ne signifie pas la fin du monde, mais la fin d’un monde qui a rejeté le Dieu-Amour. Jean Paul II laissait deviner que nous entrions dans « le temps de la grande épreuve », mais aussi de « la grande espérance » ; car, après les horreurs de la Babylone  qui s’écroulera… (Ap 17 et 18), viendra « la civilisation de l’amour ! ». Un cardinal portugais l’a magnifiquement entrevue : « Notre Dame du Rosaire est descendue à Fatima apportant au monde un message dont la portée ne peut se mesurer. »

Ce fait ouvre de lumineux horizons d’espérance dans la brume ensanglantée du présent… et nous pouvons avoir confiance que, par l’intercession du Cœur Immaculé de Marie, Dieu prépare de grandes choses pour le monde… beaucoup pourraient être tentés de penser à l’approche de la fin du monde. Pourquoi ne pas penser plutôt, lorsqu’on croit à la Providence et au Cœur maternel de la Vierge Immaculée, que c’est le douloureux enfantement d’un monde nouveau ? ».

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]