Les 4 articles les plus partagés

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

L’histoire de l’Église n’aurait pas été la même sans cette petite annonce

JOURNAL ALLEMAND
Pixabay
Photo d'illustration
Partager

Sans le journal allemand Altoettinger Liebfrauenbote et la persévérance de Joseph Ratzinger père, le pape Benoît XVI n'aurait jamais vu le jour. Retour sur une rencontre atypique.

L’histoire de l’Église aurait-elle été ce qu’elle est sans cette petite annonce publiée dans le journal catholique bavarois Altoettinger Liebfrauenbote, le 7 mars 1920 ?

« Petit fonctionnaire, célibataire, catholique, 43 ans, ayant droit à la retraite, cherche une femme, bonne catholique, qui cuisine et qui peut aussi coudre, avec une dot et bonne situation patrimoniale, pour se marier dès que possible. Lettre de préférence avec photo à envoyer au numéro 734 ».

 

 

Cette annonce, c’est un dénommé Joseph Ratzinger qui l’écrit. Seul à 43 ans, il cherche une femme avec qui passer le restant de ses jours. Cette première tentative est malheureusement un échec. Loin de se décourager, il remet son amour en jeu quatre mois plus tard. Le 11 juillet 1920, il renvoie son annonce mais de « petit » il devient « moyen fonctionnaire », ajoute qu’il a un « passé sans tache » et qu’il « aime la campagne » et modère ses attentes : la dot et les biens patrimoniaux ne sont plus indispensables.

Cette fois-ci, une réponse : Maria Peintner, 36 ans, fille illégitime d’une boulangère et cuisinière hors-pair, envoie sa lettre au numéro 734. L’amour, enfin, pour Joseph Ratzinger. Ils se marient au bout de quatre mois. Avec des noms pareils, Joseph et Maria ne peuvent qu’engendrer un fils au destin exceptionnel. C’est ce qu’ils font : quelques années plus tard, le 16 avril 1927, un Samedi saint, Maria donne naissance à son deuxième fils, Joseph Aloisius Ratzinger, le futur pape Benoît XVI.

AFP PHOTO HO / AFP PHOTO / ERZBISTUM MUENCHEN UND FREISING / HO
En 1951, la famille Ratzinger au complet à Freising, en Bavière après l'ordination de Joseph (en haut à droite) et de son frère Georg (à sa gauche). En bas de gauche à droite : sa sœur Maria, sa mère Marie et son père Joseph.
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]