Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 03 décembre |
Saint François-Xavier
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Les veillées des Semeurs d’Espérance : quand la réflexion se mêle à la prière

Romain ALLAIN-DUPRE

Stéphane OUZOUNOFF/CIRIC

Romain Allain-Dupré, fondateur de l'association Semeurs d'Espérance, le 30 novembre 2010.

Benjamin Fayet - publié le 13/10/17

Ce vendredi 13 octobre, l'association les Semeurs d'Espérance propose sa première veillée eucharistique de la rentrée. À partir de 20h15, à l'église Saint-Gervais dans le IVe arrondissement de Paris et autour des reliques de sainte Thérèse, se déroulera cette soirée ouverte à tous.

C’est donc une nouvelle année de belles soirées fraternelles et spirituelles qui commence pour cette association qui œuvre afin d’associer réflexion et adoration eucharistique. Les Semeurs d’Espérance, qui existent depuis maintenant près de vingt ans, organisent des soirées divisées en plusieurs temps. Ainsi, la veillée est introduite soit par un spectacle comme ce vendredi 13 octobre, soit par un témoignage ou une réflexion sur un sujet de société.

Les conférences sont toujours très diverses et offrent des éclairages sur de nombreuses thématiques ancrées la plupart du temps dans l’actualité. On retrouve des sujets toujours stimulants comme par exemple la question du transhumanisme, l’évangélisation sur internet, la famille, l’islam en France… Les personnalités invitées ne le sont pas moins. On a pu ainsi récemment voir le brillant philosophe Fabrice Hadjadj ou l’entrepreneur Gérard Mulliez, fondateur du groupe Auchan. Dans quelques semaines, on retrouvera aussi Augustin Palluel-Marmont fondateur de la société Michel et Augustin qui viendra évoquer l’audace dont il n’a pas manqué dans la création de son entreprise.

De grandes voies et une adoration

Il y a longtemps maintenant, ce sont les voix de diverses personnalités aussi illustres que l’abbé Pierre ou Jacques Delors qui ont résonné au sein de l’église au cours de ces soirées. Ainsi, pour son fondateur, Romain Allain-Dupré, les Semeurs d’Espérance sont « comme un chemin de traverse parfois original qui invite au Christ eucharistique et par la réflexion, invite à réfléchir un ton plus haut pour mieux agir et mieux s’engager dans la cité ». En s’ouvrant à tous et même aux non-chrétiens, son fondateur n’hésite pas à dire que « c’est aussi une œuvre d’évangélisation ».

Passée cette première partie réflexive, commence alors un deuxième temps basé sur l’Eucharistie et une adoration musicalement accompagnée. Place alors à l’amour du Seigneur pour une soirée qui remplit la tête et le cœur. La foi et la raison, si chères à saint Jean Paul II (encyclique Fides et ratio de 1998) et Benoît XVI, forment ainsi le socle de ces veillées, toujours empreintes d’une grande intensité. Après ce moment de prières et de recueillement, le « bar du monde » accueille tous les participants pour un temps fraternel de discussion et d’échanges afin de conclure ce moment autour d’un verre.

Une soirée eucharistique et thérésienne

Demain soir, il s’agira d’une soirée eucharistique et thérésienne autour des reliques de sainte Thérèse et de ses deux parents. Après un spectacle drôle et décalé sur sainte Thérèse et plus précisément sur son influence auprès de personnalités comme Mère Theresa ou Edith Piaf, à chacun des participants sera demandé une démarche personnelle devant le Saint-Sacrement et les reliques. Une première soirée qui s’annonce prometteuse comme le sera, nous l’espérons, cette nouvelle année de veillées eucharistiques moins nombreuses cependant que les années précédentes. Les organisateurs souhaitent ainsi prendre plus de temps dans la préparation de ces événements afin d’en améliorer encore la qualité. Seules trois ou quatre veillées sont donc prévues pour l’année scolaire à venir. Souhaitons que longtemps encore les soirées de cette association sèment et fassent germer.

Plus d’informations sur leur page Facebook.

Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement