Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Bénie par le Pape en personne, cette équipe de cricket n’est pas comme les autres

POPE cricketers
© ServizioFotograficoOR/CPP
L'équipe de cricket bénie par le pape François lors de l'audience générale du 11 octobre 2017.
Partager

Chose inhabituelle, une équipe de cricket venue de Buenos Aires était présente à l'audience générale du pape François mercredi dernier.

Cette semaine l’équipe argentine Cricket Sin Fronteras affrontait en Italie le Peter’s Cricket Club, formation créée par le Conseil pontifical pour la culture et composée principalement de séminaristes étudiant à Rome. L’occasion parfaite pour elle de rencontrer le pape François et de recevoir sa bénédiction, comme le rapporte Radio Vatican. Le Saint-Père les a encouragés à « continuer, vraiment » en ajoutant : « C’est un exemple pour nous tous ».

C’est que l’équipe du Cricket Sin Fronteras est une formation singulière en Argentine, pays plutôt réputé pour sa passion du ballon rond que pour celui en liège recouvert de cuir. Elle a été créée il y a presque une décennie dans les quartiers les plus pauvres de la capitale, les « villas miserias », où l’Église est très active, comme une alternative à la violence et au crime qui y sévit. Son ambition ? Véhiculer auprès des jeunes des valeurs de respect, d’inclusion et de travail en équipe.

Hernan Fennell, l’entraîneur de l’équipe de cricket, a raconté à Radio Vatican que l’idée de former cette équipe revenait au père « Pepe » Di Paola. Daniel Juarez, ami de longue date de Jorge Bergoglio, fait également partie des fondateurs et il était sur la place Saint-Pierre lors de la bénédiction du souverain pontife. Si à ses débuts, l’équipe ne comptait qu’une poignée d’enfants issus de la partie la plus pauvre de Buenos Aires, elle est rapidement devenue populaire. Aujourd’hui, près de 800 garçons et filles, âgés de 6 à 20 ans, apprennent maintenant à pratiquer ce sport.

Tags:
sport
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]