Aleteia

Au Venezuela, l’Église appelle à une journée de prière avant les élections

Juan Barreto/AFP
Partager
Commenter

À quelques jours des élections régionales du 15 octobre, les évêques du Venezuela invitent les citoyens à se mettre dans de bonnes dispositions spirituelles avant de se rendre aux urnes.

Tous les curés des communautés ecclésiales sont invités à proclamer une journée de prière pour le Venezuela ce vendredi 13 octobre afin que les prochaines élections soient « pacifiques et leur résultat orienté en fonction du bien commun ». La conférence épiscopale du Venezuela, par cet appel, invite les citoyens à se mettre dans de bonnes dispositions avant de se rendre massivement dans les centres de vote de tout le pays et, souhaitent-ils, « exprimer leur vote librement et sans conditions ». Les vénézuéliens ayant droit de vote » ont un devoir vis-à-vis du pays, des régions et des générations futures », souligne la Conférence épiscopale du Venezuela, dans une déclaration parue une semaine avant les élections régionales du 15 octobre prochain et relayée par l’agence Fides.

Cela fait plus d’un an que le processus électoral a été repoussé par les autorités du Conseil électoral national. Face à la situation particulièrement troublée du pays, ces élections constituent, selon les évêques, « une lueur pour ceux qui croient en la démocratie et la défendent mais également pour ceux qui pensent qu’elles sont la bonne voie à prendre pour arriver au développement intégral » du peuple vénézuélien. Ces élections, affirment-ils dans leur déclaration, « répondent à l’urgence de continuer à exiger que ne soit imposé aucun modèle qui viole la dignité de la personne humaine, les droits des citoyens, la stabilité politique et la paix sociale de tous les vénézuéliens ». S’abstenir de voter « par méfiance ou découragement » serait selon eux « se condamner soi-même et condamner les générations futures à vivre dans l’absence de ce qu’il y a de plus élémentaire pour aspirer à une vie digne et sereine », c’est-à-dire « la nourriture, les médicaments, la sécurité personnelle et légale ».

Sous la protection de Notre-Dame de Coromoto

Les évêques invitent les citoyens à « ne pas vendre leur propre conscience contre des cadeaux ou quelque promesse trompeuse », et les prochains vainqueurs, quand ils seront élus, à « ne pas agir en tant que représentants de la majorité ou de l’opposition mais en serviteurs des personnes qu’ils devront gouverner, en responsables qui ont l’obligation et la responsabilité de former un gouvernement au sein des régions avec et pour le peuple ». Le Venezuela, concluent-ils dans leur message, est appelée « à devenir avec la bénédiction de Notre-Dame de Coromoto une nation où règne la justice, la liberté, la solidarité et la fraternité ».

Partager
Commenter
Tags:
venezuela
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]