Aleteia

Ce que l’on sait du « Jésus » de Pascal Obispo

Vianney de Villaret
Comédie musicale "Jésus".
Partager
Commenter

Aleteia a pu assister à une avant-première de la comédie musicale « Jésus, de Nazareth à Jérusalem ». Cette fresque réalisée par Pascal Obispo sera jouée du 17 octobre au 6 décembre 2017 au Palais des sports de Paris avant de partir en tournée dans toute la France.

Depuis la sortie en décembre dernier du single La Bonne Nouvelle interprété par Clément Verzi (Judas), Grégory Deck (Jean) et Olivier Blackstone (Pierre), Jésus, de Nazareth à Jérusalem, la fresque musicale de Pascal Obsipso, suscite une énorme attente. Aleteia a eu le privilège d’assister au premier acte du spectacle, qui en compte deux. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on a hâte de voir la suite, tant le show apparaît suffisamment fidèle aux Évangiles et qu’il bénéficie d’une remarquable mise en scène.

Le message du Christ mis en avant

« C’est l’histoire de quelqu’un qui a fait bouger les lignes, qui est allé jusqu’à la mort », souligne auprès de nous Christophe Barratier, le metteur en scène du spectacle. Connu du grand public notamment pour la réalisation du film à succès Les Choristes, il a vu dans la vie de Jésus un formidable scénario. Sa fresque se concentre néanmoins sur les trois dernières années du Christ. Le spectacle s’ouvre avec Jean le Baptiste, qui appelle à la repentance et annonce la venue du Royaume de Dieu.

 

Jésus, alors âgé de 30 ans, approche pour se faire baptiser dans le Jourdain, quand Jean révèle qu’il est le Messie. Le spectacle narre ensuite le ministère du Christ jusqu’à sa crucifixion. Seulement quelques épisodes emblématiques sont racontés : ses 40 jours dans le désert où Satan l’a tenté trois fois, l’appel des quatre premiers disciples, la femme adultère, etc. L’accent est mis sur le message du Christ. Ces scènes sont entre-coupées de chansons interprétées par les acteurs de la fresque.

Un Jésus inconnu au casting

Côté casting, les deux artistes les plus connus en France sont Solal (Ponce Pilate), aperçu dans plusieurs comédies musicales dont Mozart, l’opéra rock, et Anne Sila (Marie), finaliste malheureuse de la saison 4 de The Voice. Inconnus du grand public, Olivier Blackstone, Crys Nammour, ou encore Jeff Broussoux interprètent avec brio les rôles de Pierre, Marie Madeleine et Caïphe. Le personnage principal est confié à Mike Massy, à la fois auteur, compositeur, chanteur, comédien et producteur. Vedette au Liban et au Moyen-Orient, c’est (encore) un inconnu en France. Un statut recherché par Christophe Barratier et Pascal Obispo

La fresque musicale restera à l’affiche du 17 octobre au 6 décembre 2017 au Palais des sports de Paris. Elle entamera ensuite une tournée dans l’Hexagone et en Belgique, du 27 janvier au 21 avril 2018, passant par plusieurs grandes villes, comme Nantes, Marseille, Toulouse, Lyon ou Bruxelles. Avec un jeu d’acteurs réussi, des décors impressionnants et une très bonne mise en scène, ce spectacle qui raconte, selon les mots de Barratier, « le personnage qui a bouleversé le cours de l’humanité », a de quoi plaire aux croyants comme aux non-croyants.

Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]